WRC – WalesGB Étape 4 : Le triomphe d’Ogier

Avec son premier succès au rallye de Grande-Bretagne, Sébastien Ogier conclut une saison triomphale. Il signe son neuvième succès de l’année et devance Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville qui conserve sa seconde place au championnat.

20131117-154602.jpg

Malgré un Latvala toujours menaçant à 20″, Ogier n’a pas forcé pour assurer son succès en terre galloise. Avec notamment le meilleur temps ce matin d’entrée de jeu, le chammion du monde montrait à son Finlandais d’équipier qu’il ne laisserait rien au hasard. Dès lors, Latvala cessait toute velléité de retour et les dernières spéciales de l’après-midi ne changeaient rien à la donne.

Neuville assure

Avec une troisième place finale pour ce RAC 2013, Thierry Neuville a parfaitement rempli son dernier objectif au volant de la Ford Fiesta RS du Qatar M-Sport WRT. Les 15 points de ce nouveau podium lui assurent la seconde place au championnat Pilotes derrière Ogier. Neuville, dernier rempart à l’avancée du Français vers le titre mondial jusqu’au rallye de France, va désormais se tourner vers le plus grand défi de sa jeune carrière : faire gagner la nouvelle Hyundai i20 WRC. Si 2014 sera sans doute une année de découverte et de mise au point, on peut espérer un beau duel en 2015. D’ici là, la Polo R WRC du duo Ogier-Ingrassia partira à l’assaut d’une deuxième couronne floquée du n°1. La question qui se pose ce soir au terme de cette année 2013 est : qui pourra battre le natif de Gap l’an prochain ?

Où est la concurrence ?

Loeb parti, Citroën s’est retrouvée en grande difficulté après le rallye de Suède. Hirvonen n’a pas tenu la baraque ni la comparaison avec Ogier. Sordo, que l’on pensait libéré après le départ du nonuple champion du monde, n’a pas été à la hauteur des ambitions de la marque aux Chevrons qui laisse partir ses deux titres mondiaux du côté de l’Allemagne. Kubica devra être plus fiable si il reste sur une DS3 l’an prochain tout comme Kris Meeke. Les Rouges n’ont pas encore annoncé leurs pilotes pour l’an prochain. Hirvo-Sordo comme têtes de pont ?

Chez Ford, le départ de Neuville risque de laisser un grand vide. Ni Novikov, ni Ostberg n’ont su venir titiller les Volkswagen et les Citroën. Si Malcolm Wilson repartira pour une nouvelle campagne en 2014, il n’a, lui non plus, pas encore dévoilé sa line-up qui pilotera les Fiesta au prochain Monte-Carlo.

Le WRC reprendra ses droits en janvier prochain sur les routes de l’arrière-pays niçois, du côté de Gap. Une jolie entrée en matière pour Ogier, qui jouera à domicile pour tenter de glaner le rallye qui lui manque à son palmarès WRC : le Monte-Carl’ (qu’il avait gagné en 2009, le rallye étant alors inscrit en IRC).

Crédit Photo : Volkswagen

WRC – WalesGB Étape 3 : Ogier maîtrise

Écart stable en tête du rallye de Grande-Bretagne au terme de la troisième étape. Sébastien Ogier compte 20″3 d’avance sur son équipier Latvala, soit un écart quasi identique à hier. Kubica est de nouveau parti à la faute.

20131116-180950.jpg

Comme annoncé hier, à la régulière, il serait compliqué pour Jari-Matti Latvala d’aller chercher Sébastien Ogier à la régulière. Avec un écart identique à hier, le Finlandais pourrait laisser penser qu’il n’a pas attaquer. Faux, puisque avec trois scratchs, Latvala n’a pas ménagé sa peine. Mais son champion du monde d’équipier est décidément trop fort. Thierry Neuville conserve sa 3e place et ne pas pas prendre de risques pour tenter de faire mieux, puisque son podium lui suffit pour garder le deuxième rang au championnat Pilotes.

Kubica out … Pour la deuxième fois

Il devait ouvrir la route aujourd’hui, et le Polonais, ancien de BMW en F1, est de nouveau parti à la faute ce matin. Dans l’ES11, la DS3 a effectué plusieurs tonneaux, mais l’équipage est indemne. Tonneaux également pour Novikov aujourd’hui sur sa Fiesta RS.

Dernière étape demain et derniers kilomètres du championnat du monde des rallyes en 2013, qui devraient consacrer définitivement Ogier-Ingrassia avec une première victoire au RAC.

Crédit photo : Volkswagen

WRC – WalesGB Étape 2 : Ogier sur sa lancée

Impérial hier, le nouveau champion du monde des rallyes a graduellement augmenté son avance lors de cette deuxième étape du rallye de Grande-Bretagne. Sur les routes galloises piégeuses, Robert Kubica est parti à la faute, imité quelques temps après par Mikko Hirvonen. Le calvaire des Citroën se poursuit.

20131115-171013.jpg

Quatre scratchs sur les six spéciales de la journée et une avance qui culmine désormais à 20″1 sur son équipier Jari-Matti Latvala. Voici le bilan de la deuxième étape du rallye de Grande-Bretagne pour Sébastien Ogier. Le néo champion du monde continue d’être au-dessus du lot en cette fin de saison 2013. Pour preuve, si Latvala maintient un semblant de suspense, Neuville 3e ce soir, est relégué à plus d’une minute de la Polo de tête. Un gouffre. A la régulière, personne ne parait en mesure d’aller chercher le duo Ogier-Ingrassia. Est-ce là la simple fin d’une année triomphale pour le natif de Gap ou déjà le début d’une nouvelle domination française sur le rallye mondial ?

Citroën coule

ES4 : Kubica part en tonneaux. ES6, Mikko Hirvonen sort de la route et en reste là. Le bilan est lourd pour la marque aux Chevrons, peu habituée ces dernières années à une telle débandade en terre anglo-saxonne. L’ultime espoir de Citroën demeure Dani Sordo, auteur d’un meilleur temps aujourd’hui (ES5), mais l’Espagnol avait débuté son rallye par 5′ de pénalité pour utilisation d’un châssis supplémentaire par rapport au quotat annuel autorisé.

Demain, les pilotes entameront la troisième journée du Wales Rally 2013, avec toujours comme enjeu principal la seconde place du championnat Pilotes. Neuville possède 14 unités d’avance sur Latvala. A moins d’une sortie ou d’une avarie sur sa Fiesta, le Belge devrait conserver son bien à l’issue du week-end.

Crédit photo : Volkswagen

WRC – WalesGB Etape 1 : Ogier attaque fort

Sur les trois spéciales de jeudi soir, Sébastien Ogier est parti le plus fort sur les pistes boueuses du Pays de Galles. Neuville et Latvala sont les plus proches du champion du monde.

20131115-085039.jpg

Il ne laissera rien à personne. Sébastien Ogier est parti sur les chapeaux de roues hier lors de la première étape du dernier rallye de la saison 2013 sur les routes forestières du Pays de Galles. Le pilote Volkswagen s’est adjugé deux des trois meilleurs temps de la soirée pour pointer en tête avec 3″2 d’avance sur la Ford Fiesta de Thierry Neuville. Le Belge, qui dispute son dernier rallye pour M-Sport avant de monter dans le baquet de la Hyundai i20 WRC, a remporté la dernière ES hier soir, et précède l’autre Polo R de Jari-Matti Latvala. Le Finlandais, toujours à l’aise au RAC, ne pointe qu’à 5″2 de la tête de course.

Citroën déjà en difficulté

Mikko Hirvonen ne sait toujours pas si il sera pilote aux Chevrons en 2013. Hier, il s’est classé quatrième de l’étape mais à déjà plus de 16″ d’Ogier. L’année 2013 aura été un long chemin de croix pour Hirvo ainsi que pour la marque française, dépossédée de ses deux titres mondiaux. Sur une autre DS3, Robert Kubica est 7e ce matin avant le départ de la deuxième étape sur le coup des 10h37.

Crédit photo : Volkswagen

Bande-annonce de la Sportive de l’Année Echappement 2013

Voici la bande-annonce de la future vidéo de la Sportive de l’Année Echappement 2013, que j’ai eu le plaisir d’aller filmer à la fin du mois d’octobre avec mes confrères du magazine. N’oubliez pas d’aller voter sur le site Echappementpour désigner votre voiture favorite. Un stage de pilotage sur une Subaru Impreza Groupe N sera à gagner pour un votant tiré au sort. Foncez !

WRC – Espagne Étape 3 : La chevauchée d’Ogier

Parti ce matin à presque 1′ de la tête de la course, Sébastien Ogier a effectué une dernière journée fantastique et profité de l’abandon de Sordo pour venir s’imposer une nouvelle fois en 2013. Les malheurs de l’Espagnol de Citroën offrent le titre constructeur à Volkswagen. Année faste pour les Allemands.

20131027-151219.jpg

Hier soir, Sébastien Ogier avait annoncé la couleur : On verra bien demain..C’est une une folle remontée à laquelle s’est adonnée le champion du monde pour venir coiffer au poteau son coéquipier Jari-Matti Latvala.

Neuville la malchance

En s’élançant deuxième ce matin, Dani Sordo était en position de force par rapport à Latvala qui avait le désavantage d’ouvrir la route sur les pistes poussiéreuses espagnoles. Pourtant, dès les premiers kilomètres, le pilote de la Citroën DS3 perd 3″ dans l’ES10, puis presque 7″ dans l’ES11. Il pointe ainsi à 10″ de Latvala alors que le troisième larron Thierry Neuville perd toute chance dans une crevaison. On se dit que Sordo va réagir pour retarder l’échéance au championnat constructeurs.

ES14 fatale à Sordo

C’est dans le douzième secteur chrono, le dernier du matin, que la donne commence à changer. Ogier reprend 16″ à Latvala et revient à moins de 15″ du Finlandais. Le contraste entre les performances d’Ogier la veille et celles d’aujourd’hui est impressionnant. Le natif de Gap a trouvé la formule, et ça marche. Dans l’ES13, Ogier passe Sordo au général, mais ce dernier empêche encore VW d’être champion.

Pas pour longtemps puisque dans l’ES suivante, Sordo casse une suspension et est contraint à l’abandon. VW est titrée et Ogier reprend les commandes de la course pour une seconde sur Latvala. La dernière spéciale s’annonçait chaude, puisque le titre étant acquis, les pilotes allaient rouler la bride sur le cou.

Seb enfonce le clou

Latvala avait eu quelques soucis à l’arrivée de l’ES14, avec quelques flammes s’échappant de la Polo n°7. Le Finlandais n’a pas pu suivre le rythme de son équipier, puisque Ogier remporte la dernière ES et le rallye d’Espagne, la 9e victoire de Volkswagen en WRC. Le Français termine avec 28″ d’avance sur Latvala, ce qui porte à plus d’ 1’10 » le temps repris par Ogier sur le Finlandais aujourd’hui ! Latvala est 2e devant Hirvonen qui sauve l’honneur des Rouges avec sa 3e place. Neuville est 4e.

Les équipages se retrouveront une dernière fois en Grande-Bretagne en novembre pour l’ultime rallye de cette saison historique. Aucun enjeu et on espère une superbe course dans les forêts galloises !

Crédit photo : Colin Clark Twitter

WRC – France Étape 4 : Ogier par KO

Sébastien Ogier remporte le rallye de France à l’issue d’une dernière étape marquée par la sortie de route de Sébastien Loeb dans la première ES du jour. Une fin que l’on ne souhaitait pas pour le nonuple champion du monde, qui a manqué le rendez-vous avec ses fans dans la spéciale d’Haguenau.

20131006-150241.jpg

A peine quelques centaines de mètres dans l’ES15 ce matin, et l’hélicoptère de retransmission TV perd la trace du duo Loeb-Elena. L’équipage de la DS3 WRC flanquée du n°1 a disparu en contrebas d’un talus. Loeb est out du rallye ! Il expliquera avoir perdu sa Citroën sur une plaque de goudron noir humide. L’arrière a décroché et jamais l’ancien champion du monde n’a pu récupérer sa monture. Une sortie par la petite porte pour Loeb, alors que l’on attendait une dernière bagarre épique avec Ogier, Latvala et Sordo, tout ce monde séparé de 5″ ce matin.

20131006-145109.jpg

Loeb out, c’est Ogier qui prend de suite les choses en main en signant le meilleur temps des deux premières spéciales de la journée. Il récupère ainsi la tête du rallye. Sordo signe le scratch dans l’ES18 et revient à 10″ de la Volkswagen de tête avant la dernière vraie ES du jour.

Ogier pour conclure

C’est Latvala qui signe le meilleur temps dans l’ES19, alors que Ogier devance Sordo de 2″2. Avant la dernière super-spéciale d’Haguenau, Ogier possède 12″2 d’avance, autant dire que le rallye gagné pour le pilote VW. La victoire de Neuville dans l’ES20 ne changera rien et Sébastien Ogier fête dignement son titre de champion du monde par une victoire en France sur les terres de son ancien rival Sébastien Loeb. Sordo est une nouvelle fois 2e devant Latvala. En WRC-2 notons la victoire de Robert Kubica.

Même out de l’épreuve, Loeb et Elena feront tout de même un tour d’honneur dans le premier passage dans Haguenau, histoire de saluer les fans venus en lasse et qui espéraient une autre fin à la fabuleuse histoire de leur champion en WRC. Merci Sébastien, merci Daniel pour tous ces grands moments et bonne chance dans votre vie future, lon des spéciales du WRC.

Crédit photo : Volkswagen, MorSvinka_83

WRC – France Étape 3 : Latvala profite des malheurs de Neuville

On avait prédit une lutte féroce pour la victoire, elle l’a été. Cette troisième étape du rallye de France-Alsace a été marquée par le retour en forme de Sébastien Ogier et les malheurs de Thierry Neuville, victime d’une crevaison dévastatrice dans l’ES11. C’est Latvala qui est en tête ce soir, mais les écarts sont minimes.

20131005-182919.jpg

On attendait le duel Loeb-Ogier, mais ni l’un ni l’autre n’ont été en mesure de passer en tête aujourd’hui. Ogier a pourtant ouvert les hostilités en s’adjugeant les deux premières ES de la matinée, repassant devant le nonuple champion du monde au général pour la 4e place. Seulement la 4e place car devant, les anciens seconds couteaux du WRC ont maille à partir pour la gagne. Neuville, Sordo et Latvala se battent à coups de dixièmes et le pilote Ford conserve l’avantage sur la Volkswagen du Finlandais à l’issue d’une ES10 historique.

900, chiffre magique

900, comme le nombre de spéciales remportées en carrière par Sébastien Loeb. L’Alsacien n’en finit plus de rentrer dans la légende du WRC, même à l’approche de la fin de sa glorieuse carrière. Les concurrents se dirigent alors vers le regroupement avant la boucle de l’après-midi. Neuville est en tête avec 13″ d’avance sur Latvala.

Neuville terrassé

Reprise des débats avec l’ES11, et très vite, on s’aperçoit que le leader Thierry Neuville est en retard aux temps intermédiaires. Un tête-à-queue est rapporté, mais c’est plus qu’une simple pirouette qui affecte les chronos du Belge. Une crevaison lente handicape la Fiesta RS. Neuville cède 1’26 sur le meilleur temps de Sébastien Ogier. Il avouera avoir été un peu vite en arrivant sur une intersection. « J’ai glissé et j’ai heurté quelque chose, une pierre ou quelque chose d’autre. Le pneu a déjanté et l’air s’est engouffré.« Catastrophe pour le clan Ford, alors que son pilote dominait les débats.

Vers une lutte à quatre

Ogier signe le scratch dans l’ES12 (Vallée de Munster) et vient reprendre le dessus sur Loeb pour la 3e place. Devant, Sordo s’empare des commandes du rallye et précède un Jari-Matti Latvala. Le scratch de Neuville dans la dernière vraie ES du jour ne change rien au général, mais les écarts sont infimes en tête. Avant la super-spéciale de Mulhouse, Sordo est en tête devant Latvala à 0″6, Ogier à 2″6, Loeb à 5″5. Neuville retombe en 5e position à 1’09″4 de Sordo. Après les superbes performances du jeune Belge hier et aujourd’hui, on se dit que le rallye est bien injuste parfois.

Latvala au finish

C’est Ogier qui remporte la super-spéciale du jour, mais c’est Latvala qui en profite pour chiper la tête du rallye à Sordo pour 0″4s ! Les Finlandais savent aussi aller vite sur le goudron, et Latvala fait ainsi russurgir les images d’Alen, Toivonen, Vatanen ou Gronhölm, eux aussi en verve sur l’asphalte. Ogier est 3e ce soir à 1″5 de son équipier et Loeb pointe à 5″ seulement. La bataille d’Alsace aura lieu demain !

Crédit photo : Volkswagen