F1 – Brésil Qualifs : Vettel en mode sous-marin

Discret pendant les deux premières parties de la séance de qualifications, Sebastian Vettel a sorti le bon tour au bon moment pour s’adjuger la pole sur le tracé détrempé de Sao Paulo. Il s’élancera devant Rosberg et Alonso pour le dernier GP de l’année demain soir à Interlagos.

La pluie avait quelque peu cessé lorsque les pilotes se sont élancés pour la première partie de cette dernière séance de qualifications de l’année. Malgré tout, la piste d’Interlagos nécessitait les gommes intermédiaires. Très rapidement, Lewis Hamilton s’est porté aux avant-postes, suivi de près par Vettel (39 millièmes entre les deux). La majeure partie du peloton effectue un chrono au moment où la pluie commence à s’abattre sur le dernier secteur du circuit. C’en est terminé pour ceux qui pensaient améliorer après des temps moyens. Gutierrez, Maldonado, les deux Caterham et les deux Marussia sont éliminés. Ça passe fin pour Vergne, qui effectue son meilleur tour au drapeau à damier alors que l’on pensait que le pilote Toro Rosso ne pourrait faire mieux après être sorti un peu tard en début de Q1, au moment où la pluie faisait son apparition.

Adieux loupés pour Perez

Les deux Mercedes, les deux Toro Rosso et la Red Bull de Mark Webber sont les premières monoplaces à prendre la piste pour Q2, rapidement rejointes par les Ferrari.. Rosberg et Hamilton s’emparent des premiers meilleurs temps devant Alonso et Massa, puis Vettel vient se placer en haut de la feuille des temps avec un 1’26″515. Les conditions météo se dégradent et Hülkenberg qui avait décidé d’attendre pour sortir, se retrouve 16e et dernier.
Pourtant la piste peut s’améliorer puisqu’à 4′ de la fin de Q2, Vettel grapille un peu de temps en 1’26″449. C’est alors le grand chambardement. Massa, Di Resta améliorent leur marque suivis par Hülkenberg, Alonso et surtout Romain Grosjean qui prend la tête.
Au moment où le drapeau à damier est déployé, Sergio Perez part à la faute après la ligne droite opposée et pulvérise sa McLaren contre le mur. Pas de bobos pour le Mexicain, mais une séance qui se termine mal pour l’écurie de Woking avec les deux monoplaces éliminées.
Avec une pluie redoublant d’intensité et la McLaren bloqué en bordure de piste, les officiels décident de brandir le drapeau rouge à l’issue de Q2 et de retarder le début de Q3. Un scénario identique au premier GP de l’année en Australie !

Vettel au finish

Après un double report, les pilotes chaussent les maxi pluie mais très vite se rendent compte que l’eau sur la piste s’évacue. Retour aux inters et sur un dernier sprint Sebastian Vettel vient coiffer Fernando Alonso. L’ultime effort de Nico Rosberg ne suffira pas et l’Allemand échoue derrière son compatriote. Hamilton est 4e devant Grosjean, qui avait initié le retour aux pneux intermédiaires, Ricciardo, Vergne, Massa et Hülkenberg.

F1 – Abou Dhabi Qualifs : Webber surprend Vettel

Tout le monde attendait une pole position de Sebastian Vettel, mais c’est au final Mark Webber qui partira en tête demain sur le Yas Marina Circuit pour le GP d’Abou Dhabi. Vettel est 2e devant Rosberg. Qualifs catastrophes pour Alonso, éjecté en Q2.

20131102-163653.jpg

Seul pilote à passer en-dessous des 1’40 au tour, l’Australien Mark Webber aura donc une nouvelle fois l’occasion d’aller chercher une victoire pour conclure sa carrière F1 en beauté. Attention au départ, un des talons d’Achille de Webber.

Vettel suit son équipier et devance le reste de la meute emmenée par Nico Rosberg de presque 4/10e de seconde. Suivent Hamilton, Räikkönen, Hülkenberg, Grosjean, Massa, Perez et Ricciardo qui entre dans le top 10. On espérait voir les Lotus un peu plus haut sur la grille au vu des premiers essais libres. Mais les Red Bull et les Mercedes ont affiché depuis EL2 un rythme supérieur aux monoplaces or et noir. On sait cependant que les E21 sont fortes dans la conservation des gommes, ce qui pourrait s’avérer décisif demain.

Alonso éliminé en Q2

Fin de Q2 et Felipe Massa en termine. Avec son chrono, il réussit à accéder à Q3 mais surtout il élimine Fernando Alonso, décidément peu en verve dans les Emirats. C’est l’une des plus mauvaises qualifications de l’Espagnol depuis l’Europe l’an passé. Il s’élancera 11e et devra compter sur une bonne stratégie pour bien figurer à l’arrivée.

Crédit photo : Mark Webber Twitter

F1 – Singapour Qualifs : Vettel mate Rosberg

Le triple champion du monde en titre Sebastian Vettel a décroché la pole sur le Marina Bay Circuit de Singapour. Il devance d’un cheveu Nico Rosberg et le Français Romain Grosjean.

20130930-130410.jpg

Personne ne pouvait battre l’Allemand aujourd’hui. Déjà archi-dominateur en EL2 et EL3, le pilote RedBull a maté la concurrence pour la pole position, obtenant son chrono au bout d’un seul run lors de Q3. Preuve de la main mise du duo Vettel-RedBull, le favori à sa propre succession a eu l’outrecuidance de descendre de sa monoplace avant même la fin de Q3.

Räikkönen en a plein le dos

Pas de réelle surprise en Q1, hormis l’élimination de Paul Di Resta et la bonne place des Sauber de Hülkenberg et Gutierrez, respectivement 9e et 10e à l’issue de la première partie des qualifs. C’est en Q2 que la grosse sensation va se produire avec l’élimination de Kimi Räikkönen. Le futur pilote Ferrari souffre du dos (nerf coincé) depuis hier et n’a pu se qualifier pour Q3.

Devant le duel RedBull-Mercedes se poursuit et les monoplaces autrichiennes se portent aux avant-postes en fin de Q2. Pour Q3, Vettel, comme on l’a dit, va assommer tout le monde d’entrée de jeu et ne laisser que les accessits. Même si Rosberg a menacé l’Allemand, il se classe 2e devant un excellent Romain Grosjean, bien revenu dans le match après ses déboires lors de la première journée ici à Singapour.

Suivent Webber, Hamilton, Massa qui devance son leader Alonso, Button et Ricciardo qui complète le top 10 avec Gutierrez. Vergne n’a pas passé le cap de Q2 et partira 12e juste devant Räikkönen. Remarquons enfin le sursaut des Sauber, avec Gutierrez qui devance Hülkenberg.

Crédit photo : RedBull

F1 – Monza Qualifs : Vettel, 40e rugissante !

En monopolisant la première ligne du GP d’Italie, RedBull a fait tourner le rêve italien d’une première ligne Ferrari au cauchemar. Vettel et Webber partiront demain devant le reste de la meute emmenée par un surprenant Nico Hülkenberg.

20130930-131226.jpg

Les RedBull ont frappé fort ! Vettel a décroché sa 40e pole en carrière et partira demain en position de force pour ce GP d’Italie. Derrière lui, Mark Webber sera en position de « protection » juste devant la surprise de cette séance de qualifications, Nico Hülkenberg. Le pilote Sauber a crée la sensation aujourd’hui en se plaçant juste devant les deux Ferrari de Massa et Alonso. L’ordre peut surprendre, mais l’Espagnol n’a pas pu profiter du travail d’équipe du Brésilien avec l’aspiration pour viser la pole.

Lotus et Hamilton coulent

Aucune Lotus, pas de Hamilton en Q3. Les surprises se sont accumulées durant ces qualifs. Le pilote Mercedes a été vraisemblablement gêné par Adrian Sutil dans son dernier tour lancé en Q2. De leur côté, les Lotus n’ont pas répondu présent. Räikkönen et Grosjean n’ont jamais pu se mêler à la lutte pour les premières places. Les trois larrons se classent 11e (Räikkö), 12e (Hamilton) et 13e (Grosjean)

McLaren et Toro Rosso profitent des difficultés des voitures noir et or pour placer les deux monoplaces dans le Top 10. Ricciardo se qualifie 7e devant Perez, Button et Vergne. Et dans la lutte des deux plus petites écuries, VanderGarde termine devant Pic, Bianchi et Chilton. Départ de la course demain à 14h.

Crédit photo : RedBull

F1 – Grande-Bretagne Qualifs : God Save Lewis !

EDIT 20h54 : Paul Di Resta a été exclu des qualifs pour voiture trop légère de 1,5 kg sur les 642 kg règlementaires. Il partira en dernière position.

Lewis Hamilton partira en pole position du GP de Grande-Bretagne demain sur le tracé de Silverstone. L’Anglais a coiffé sur le fil son équipier Rosberg, pour une nouvelle première ligne 100% Mercedes.

20130629-151456.jpg

Seul sous les 1’30

Avec son 1’29″607, Lewis est le seul à être passé sous la 1’30. Une superbe performance pour l’Anglais, et une nouvelle pole pour Mercedes, la meilleure équipe dans cet exercice en 2013. Il est loin le temps où les Flèches d’Argent n’y arrivaient pas !

Rosberg sécurise la deuxième place devant les deux RedBull de Vettel et Webber que l’on pensait en mesure d’aller chercher les Allemandes. La grosse perf du jour est pour DiResta 5e, Ricciardo 6e et sutil 7e. Ces trois-là devancent Grosjean, Räikkönen et Alonso, les trois déceptions de Q3. Mais Lotus et Ferrari ont peut-être joué la stratégie.

McLaren encore loin, Vergne déçu

Avec Ricciardo 6e, on pensait trouver Jean-Éric dans le même ordre d’idée au niveau classement. Mais une petite erreur en Q2 a empêché JEV de passer la barre.

Déception, mais habituelle celle-ci, pour McLaren encore hors du Top 10 avec Button 11e et Perez 14e. Massa est 12e.

En fin de classement, Charles Pic est le meilleur des Caterham/Marussia en prenant le dessus sur Bianchi.

20130629-151330.jpg

Crédit photo : Ferrari

F1 – Canada Qualifs : Vettel surnage

EDIT 23h50 : Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo pénalisés de deux places pour être sortis de la pitlane en se déportant sur la gauche pour sortir les premiers sur la piste.

39e pole de la carrière de Sebastian Vettel. Il devance dans des conditions difficiles Hamilton et un surprenant Bottas. Deception pour Grosjean, éliminé en Q1.

20130930-132355.jpg

La pluie a encore fait des siennes ! La qualification du GP du Canada a également été perturbée par le temps décidément peu clément à Montréal. Après une première sortie en pneus slicks pour « tâter » le terrain, les pilotes se sont vite résolus en Q1 à repasser les gommes intermédiaires.

Une piste piègeuse

Premier pilote à se faire surprendre, Max Chilton, auteur d’une petite sortie au freinage de l’épingle. A un quart d’heure de la fin de Q1, les premiers chronos commencent à tomber et ce sont les Mercedes de Rosberg et Hamilton qui se hissent au sommet de la hiérachie. Pourtant, Hamilton se fait surprendre au premier freinage et tire tout droit, sans bobo pour l’Anglais.

Comme lors des derniers essais libres, les positions changent sans cesse. Rosberg, Vettel prennent ainsi le commandement. Les petites erreurs continuent de fleurir dans le peloton, avec Button en gros travers dans le virage 3 tout comme Räikkönen, ou Alonso qui rate le premier virage.

Vettel va finalement réussir le meilleur temps, mais la grosse déception vient malheuresement une nouvelle fois de Romain Grosjean qui ne passe pas en Q2, gêné manifestement par une Mercedes en perdition. Désillusion pour le Français, mais qui de toute façon avait écopé de 10 places de pénalité après son accident avec Ricciardo à Monaco. Autre perdant de Q1, Paul Di Resta qui ne passe pas le cap de la prmeière partie des qualifs, lui qui avait réalisé le meilleur temps des EL1.

Le temps se gâte

Q2 débute, et la pluie redouble ! Les chronos vont vite s’en ressentir. Encore une fois, les Mercedes sont les plus promptes à dominer le classement. Mais Vettel reste le principal rival des deux Flèches d’Argent et dépasse Hamilton à sept minutes du terme de Q2.

Un Lewis Hamilton qui va nous gratifier d’un gros tout droit à l’amorce du virage 3. L’Anglais repart finalement, mais la piste devient de plus en plus compliquée, et les pilotes ne sont pas aidés par les pneus qui n’arrivent pas à monter en témpérature. Alonso, Vergne se loupent à la chicane finale, mais évitent le carton.

Tout le contraire de Felipe Massa qui part à la faute au virage 3, provoquant un drapeau rouge à moins de deux minutes de la fin de Q2. Son équipier Alonso vient alors tout juste de signer un chrono qui le replace en 5e position. Les deux RedBull sont alors en tête devant un étonnant Valtteri Bottas. Massa, Button, Ricciardo, Maldonado, Sutil et Gutierrez sont à ce moment-là éliminés. Ricciardo et Sutil vont réussir à améliorer au restart. Déception pour Button qui n’a pas franchi la ligne dans les temps pour une dernière tentative. Vergne passe largement en Q3, une nouvelle bonne perf’ pour le Français.

Bataille finale

On s’attendait à une bataille rangée. Mais Vettel a tué tout suspense sur son premier run. Le champion du monde a signé un 1’25″425 qui ne sera jamais battu, même si Lewis Hamilton aurait pu faire mieux, avant de se manquer à la dernière chicane. Vettel partira donc en pole devant Hamilton et la surprise Bottas, qui place sa Williams à la 3e place. Suivent Rosberg, Webber, Alonso, Vergne, Sutil, Räikkönen et Ricciardo

20130608-210155.jpg

Crédit photo : RedBull, Lotus F1 Team

F1 – Monaco Qualifs : Rosberg princier

Nico Rosberg décroche la pole position du GP de Monaco au terme d’une séance folle où la pluie a joué les trouble-fêtes. Il devance Lewis Hamilton et les deux RedBull de Vettel et Webber, bien revenues dans le match après des essais libres compliqués.

20130525-154354.jpg

Caterham première !

Non ce n’est pas une erreur, une Caterham est bel et bien passée en Q2. Profitant des déboires de Felipe Massa contraint d’assister à la première partie des qualifications depuis son stand, à cause d’une monoplace trop endommage suite à son crash du matin en EL3, Giedo VanderGarde hisse sa CT03 en Q2 pour la première fois de l’année. La contre-performance de Paul DiResta a bien aidé le coéquipier de Charles Pic. Le Français a été un temps qualifié pour Q2 avant que Hülkenberg notamment ne signe un chrono suffisant.

Grosjean piégé, la pluie joue à cache-cache

Le ciel menaçant et la piste encore humide du circuit monégasque ont piége Romain Grosjean en Q2. Pourtant bien en Q1, malgré une monoplace qui avait été endommagée ce matin dans un contact avec le mur de Ste-Dévote, le Français n’ pas réussi à se qualifier en Q3. La faute à une erreur stratégique. Grosjean n’a pas poursuivi son effort alors que la piste s’améliorait au fur et à mesure que l’on s’approchait de la fin de Q2. Dommage pour le Français, car dans le même temps, Räikkönen prenait le 2e chrono.

RedBull surprend, Mercedes confirme

En Q3, Rosberg et Hamilton ont été comme prévu les plus forts, mais leurs poursuivants ne sont pas ceux que l’on attendait. La deuxième ligne sera composée de Vettel et Webber, au volant des RedBull plus en forme que pendant les journées d’essais libres. Räikkönen et Alonso sont en 3e ligne devant Perez, Button, Sutil et Vergne qui partira 10e.
Départ de la course demain sur le coup des 14h, avec on espère le soleil au rendez-vous.

20130525-154307.jpg

Crédit photo : Nico Rosberg, Scuderia Ferrari