NASCAR – Michigan : Bonne opération pour Logano

Week-end impeccable pour Joey Logano. Auteur d’une pole record, le pilote Penske a doublé la mise en course en empochant une victoire précieuse dans l’optique du Chase. Johnson a cassé un moteur.

20130819-082721.jpg

Une course qui ne veut pas partir

Traditionnellement, les crashs et autres visites dans les murs des ovales de Nascar se produisent en vue de l’arrivée, lorsque le peloton est sous pression. Hier, la course n’a semblé pas vouloir s’élancer. Avec une seule bonne trajectoire en début d’épreuve, mettre une roue hors de la zone gommée était synonyme de perte d’adhérence quasi immédiate. Clint Bowyer fut le premier à en faire les frais en partant à la faute dès le premier tour.

Une fois la course lancée, trois principaux protagonistes vont mener cette levée du Michigan. Kurt Busch, Dale Earnhardt Jr. et Brad Keselowski.

La Hendrick n’y arrive pas

Au gré des neuf interruptions de course, les changements de leader se succèdent entre les trois larrons, mais personne n’arrive à faire d’écart conséquent. Dans le peloton, la Hendrick Motorsport poursuit sa série de hauts et de bas. Victime d’une sortie lors des derniers essais, Johnson s’est élancé en fond de grille … et ne verra pas l’arrivée. Victime d’une casse moteur, Johnson n’a toujours pas réussi à imposer son nom sur le tracé du Michigan.

Autre pilote Hendrick malchanceux hier, Dale Jr. Lui qui avait mis un terme ici même l’an passé à plusieurs années sans victoire, est parti dans le mur sur crevaison, alors qu’il avait une voiture pour la gagne.

Martin y a cru

Il reste 20 tours et suite à un dernier drapeau jaune, c’est Mark Martin qui se retrouve en tête. Le pilote de la Toyota 55 du MWR a pris le pari de ne pas s’arrêter. Il pense aller au bout, résistant à Joey Logano et Kevin Harvick, mais à trois boucles du drapeau à damiers, il est contraint à passer aux stands pour un gas and go. Logano reprend son bien et file tranquillement vers sa première victoire de la saison. Elle lui permet de se replacer dans l’optique du Chase. Harvick est 2e devant Kurt Busch, encore tout près du succès, Paul Ménard, Clint Bowyer.

Crédit photo : Nascar

NASCAR – SCS : Penske et ses pilotes pénalisés

Pour infractions au règlement technique, les Ford Fusion de Penske Racing, pilotées par Keselowski et Logano ont été pénalisées par la Nascar.

Du côté des suspensions

Lors de la course du Texas, les Ford Fusion de Keselowski et Logano ont été sous l’oeil des commissaires techniques de la Nascar. La vérification technique a fait apparaitre des irrégularités au niveau des points d’attache des suspensions arrières. Logano est même parti du fond de grille au Texas, arrivé en retard sur la grille.

On a appris cette semaine les pénalités infligées. Et c’est plutôt sévère ! 25 points en moins pour les deux pilotes Penske, idem pour les équipes de la n°2 et 22. Chez les chefs d’équipe, Paul Wolffe pour Brad Keseloswki et Todd Gordon pour Joey Logano écopent de 100.000 $ d’amende et sont suspendus pour les 6 prochaines courses ! D’autres membres des deux équipes sont aussi sanctionnés de la même façon, sans amende financière toutefois.

Des pénalités lourdes qui pourront avoir une influence sur la suite de la saison, surtout pour Keselowski champion en titre.

Martin Truex Jr. pilote de la Toyota Camry n°56 du MWR a également été pénalisé à la suite de la course au Texas pour voiture trop basse. 6 points en moins et 25.000$ d’amende pour son chef d’équipe Ched Johnston. Ça ne rigole pas aux USA !

NASCAR : Logano et Stewart s’expriment sur leur bagarre

Vous vous souvenez du final très animé de la dernière course en Nascar, avec le crash entre Logano et Hamlin (ce dernier a été victime d’une fracture de compression de L1), mais aussi que Tony Stewart était venu en découdre avec Logano à l’arrivée. Le champion 2011 estimait que Logano l’avait tassé lors du dernier restart.

Les deux pilotes se sont exprimés sur cet incident.

ZapAuto 29/03

Au menu de ce dernier ZapAuto du mois de mars, retour sur la F1 en Malaisie et le raté incroyable de Lewis Hamilton qui se trompe de stand. Vous pourrez aussi revoir le duel acide entre Vettel et Webber. N’oublions pas le crash Denny Hamlin-Joey Logano en Nascar à Fontana.

Le meilleur de l’actu conso est aussi au programme avec des vidéos de Porsche, Mercedes ou Aston Martin.

Nascar – Fontana : Busch gagne, Hamlin et Logano se sortent

EDIT 25/03, 21h44 : Fracture de compression de L1 diagnostiquée pour Hamlin.

EDIT 23h40 : Hamlin est « alerte et conscient » mais est transporté à l’hôpital pour une évaluation. Joey Logano déclare qu’il ne regrette pas avoir piloté ainsi, que ce soit sur Stewart ou Hamlin.

Kyle Busch remporte une course de Fontana extrêmement hachée et marquée par le final incroyable entre Hamlin et Logano. Les deux ennemis se sont sortis dans le dernier virage alors qu’ils étaient en tête. Hamlin a été évacué en ambulance suite au crash, mais est sorti seul de sa voiture.

20130324-233035.jpg

Keselowski et Biffle à l’arrière

Avant le départ, Keselowski et Biffle ont changé leur moteur Ford. Les deux partiront donc de l’arrière du peloton. Au drapeau vert, Hamlin le poleman se fait passer par Kyle Busch qui va prendre rapidement les commandes. Alors que l’an passé, la course avait été fluide, les premières interruptions vont vite survenir.

David Stremme va partir en tête-à-queue, provoquant le premier yellow flag, puis juste après le restart, Timmy Hill va casser son moteur. Sur l’huile de Hill, Kahne, Gordon, Kurt Busch, Keselowski ou encore Clint Bowyer vont glisser et frotter copieusement le mur extérieur. Plusieurs têtes d’affiche sont déjà en difficulté, mais ils pourront repartir après un passage par les stands. Au restart, Joey Logano vient se mêler à la lutte pour la première place. On est au 45e tour.

Harvick flashé

Au premier arrêt sous drapeau vert, tout se passe bien pour les leaders, sauf pour Kevin Harvick, chronométré trop vite dans la voie des stands. Pénalité pour la 29. Devant, Stewart mène mais doit s’arrêter. C’est Kyle Busch qui reprend les commandes de la course au 76e tour.

Un nouveau yellow flag va intervenir au 91e tour pour une touchette de Gordon sur le mur, ayant projeté des débris. Kyle Busch voit son petit matelas d’avance anéanti. Hamlin repart premier au drapeau vert.

Les victimes de l’huile de Hill souffrent

Kyle Busch reprend son bien très vite et les positions se figent durant une vingtaine de tours, avant que Nemechek crève et tape le mur. Drapeau jaune à 84 tours du but. Earnhardt Jr. perd beaucoup de temps dans les stands, soucis d’écrous tombés.

Pour les pilotes victimes de l’huile de Hill en début de course, la situation n’est pas des meilleures. Kurt Busch est à un tour, Keselowski lutte en 16e place … Cet avatar du début d’épreuve handicape fortement ces pilotes, alors que la Toyota 18 de Busch relance en tête à 75 tours de l’arrivée, avant que Logano ne lui grille la politesse dans la foulée.

Pari à deux pneus

Nouvelle interruption quand Ambrose crève et répand des débris. Passage par les stands pour tout le monde et Keselowski, Bowyer, Kenseth et Stewart vont faire la pari de ne prendre que deux pneus. Ces quatre là vont remonter dans la hiérarchie, avec Stewart en tête au restart. Sauf que la stratégie ne fonctionne pas longtemps pour Smoke et Kyle Busch repasse en tête à 50 tours du but.

Le peloton s’énerve en vue de l’arrivée

Après un arrêt sous drapeau vert, Busch possède 5″ d’avance sur Harvick, mais Ambrose provoque encore une interruption. Restart (avec un Logano agressif sur Harvick !) et … drapeau jaune, Mark Martin est sorti. Comme on dit en Nascar, les drapeaux jaunes appellent les drapeaux jaunes. Il reste alors 20 tours.

Busch, Logano, Kahne sont aux avant-postes. La bataille fait rage un peu partout jusqu’au moment où Bowyer provoque une interruption. La fumée qui s’échappe de la Toyota 15 du MWR est importante, et on ne voit pas Bowyer sortir. Mais finalement, il s’extrait sans bobo de sa voiture. Nouveau restart à venir.

Hamlin et Logano se sortent

Logano, très chaud décidément tasse Stewart au restart. Busch prend la tête mais Hamlin et Logano repassent. Ces deux-là ont un contentieux depuis Bristol, et ce qui devait arriver arriva. Dans le dernier virage les deux voiture se touchent. Hamlin tape très fort à l’intérieur et Logano finit dans le mur extérieur. Kyle Busch gagne devant Dale Jr. et Kurt Busch.

Petite inquiétude pour Hamlin, transporté en ambulance. Le pilote de la Toyota 11 est toutefois sorti seul de sa voiture. Mais les affaires de Logano ne sont pas finies, car Stewart vient lui dire sa façon de penser après sa manoeuvre du dernier restart. Les mécanos séparent tout le monde.

Encore une arrivée incroyable. Vous serez tenus au fur et à mesure de l’état de santé de Denny Hamlin.

Crédit photo : Joe Gibbs Racing

Kasey Kahne vainqueur à Bristol en SCS

Kasey Kahne remporte la course disputée sur « The World’s Fastest Half-Mile » Speedway. Une course ponctuée comme toujours à Bristol de nombreux drapeaux jaunes, mais ultra spectaculaire du début à la fin. Logano et Hamlin se sont chauffés.

20130317-211940.jpg

Stewart out d’entrée

À peine partie, la course va être interrompue par la sortie de Tony Stewart. Victime d’une crevaison à l’arrière gauche, Smoke a ouvert la liste des pilotes ayant connu les joies des murs de Bristol.

Gilliland, Burton, McMurray, Almirola, ou Dave Blaney, tous sont partis à la faute dans la première moitié de la course.

20130317-203607.jpg

En tête, Kyle Busch mène la meute suivi de près par les voitures de la Hendrick de Gordon, ou Kahne. Gordon, Busch, Hamlin ces trois pilotes se sont succédés en tête à de multiples reprises. Pour Montoya, la course a été gâchée par un souci d’alimentation en essence.

Kyle pénalisé, Kurt remonte comme une balle

Alors dans les premières places, Kyle Busch va se faire pénaliser pour vitesse excessive dans les stands. Perte sèche pour le pilote de la Toyota 18 de Joe Gibbs, mais il réussira à revenir aux avant-postes sans trop de problèmes.

20130317-203527.jpg

Son frère Kurt va faire une remontée superbe, après être passé à plus de deux tours du leader. Avec un wave-around bien venu, Kurt va revenir progressivement dans le top 10 aux alentours du 350e tour.

Logano dans le mur, Gordon et Kenseth éliminés

Joey Logano et sa Ford Penske 22 va toucher le mur, touché par Hamlin (il y aura une suite à l’arrivée) au moment où il revenait en tête, mais le gros bouleversement va intervenir à 110 tours du but.
Jeff Gordon va crever et entraîner Matt Kenseth dans le mur ! les deux leaders sont out. Gordon avait changé lors de l’arrêt précédent ses 2 pneus intérieurs. Ses extérieurs étaient donc très usés, et cela n’a pas pardonné. il reste 100 tours, et Brad Keselowski repart en tête.

Le 10e drapeau jaune décisif

Le champion en titre a fait le pari de rester en piste lors de l’interruption causée par Gordon. Mais ses pneus commencent à souffrir et Kahne, puis Hamlin reviennent fort. Kahne s’impatiente, touche Brad mais n’arrive pas à passer. En revenant dans le trafic, il va passer tout près de sortir sur un gros survirage !

C’est alors que Johnson tape le mur à 45 boucles du but. Crevaison à l’avant droit, tout comme Gordon. La Hendrick n’est pas inspirée.
Au restart, Keselowski se loupe, touché quelque peu par Hamlin. La n°5 de Hendrick prend la tête devant le champion en titre et Kyle Busch qui se bagarrent copieusement.

Kahne s’échappe, Kyle Busch et Brad Keseloswki se battent au moment où Hamlin va dans le mur. Pas de drapeau jaune, et Kahne remporte sa 15 victoire. Kyle Busch est 2e, Keseloswki 3e et Kurt Busch 4e après une remontée splendide. Danica Patrick finit 28e.

Logano et Hamlin chauds chauds

Petite tension entre Hamlin et Logano et leurs mécanos à l’arrivée. Un contact entre les deux pilotes a eu lieu durant la course, envoyant Logano dans le mur ! De bonne guerre !

Crédit photo : Nascar, Speed, Team Hendrick