ERC – Jänner Rallye : Kubica dans les clous !

En rallye plus que dans n’importe quelle autre discipline de sport automobile, le choix des pneus est crucial. Robert Kubica l’a démontré aujourd’hui en s’adjugeant le premier rallye de la saison 2014 de l’ERC en Autriche dans l’ultime ES grâce à son choix de gommes.

20140105-171130.jpg

Déjà hier pour la première étape, le Polonais avait attendu la dernière ES pour prendre la tête de l’épreuve devant Vaclav Pech et sa Mini JCW S2000. Ce dimanche, le pilote de la Ford Fiesta RRC était bien déterminé à conserver son leadership, mais au départ de l’ES 12, un départ volé et les 10″ de pénalité appliquées pour cette « infraction » lui faisaient perdre les commandes de l’épreuve. Sans renoncer, Kubica a grignoté des secondes avant d’effectuer un choix déterminant dans l’ultime ES.

Les clous bien utiles

Alors que Pech chausse des slicks, Kubica monte des pneus neige cloutés à l’avant et non cloutés à l’arrière. Bonne pioche, puisque il reprend près de 30″ sur Pech et s’impose devant la Mini. Baumschlager place sa Fabia S2000 sur la 3e marche du podium.

On attend désormais Kubica au départ du Monte-Carlo le 14 janvier prochain sur la Fiesta RS WRC de chez M-Sport. Une épreuve où là aussi il faudra bien choisir ses gommes, quitte à tenter certains paris. Le Polonais a prouvé aujourd’hui qu’il savait y faire.

Crédit photo : ERC

Publicités

WRC : Hirvonen de retour chez Ford M-Sport avec Kubica et Evans

Après l’annonce des pilotes Hyundai et Citroën, il ne faisait plus guère de doutes que Mikko Hirvonen allait revenir du côté de chez Ford et du QWRT M-Sport. C’est officiel depuis ce matin, et le Finlandais fera équipe avec Elfyn Evans et Robert Kubica.

20131213-103511.jpg

Mikko Hirvonen revient en quelque sorte à la maison. Le Flying Finn a évolué entre 2005 et 2011 sur les Ford Focus puis Fiesta RS WRC, avec deux titres de vice-champion du monde en 2008 et surtout en 2009. En difficulté depuis son arrivée chez Citroën en 2012 et auteur d’une saison très décevante l’an passé, alors que beaucoup voyaient en lui le successeur de Loeb au palmarès, Hirvo tentera de rebondir dans une structure qu’il connait et sur une Fiesta qui lui conviendra peut-être plus que la DS3 WRC.

Quant aux deux autres pilotes, on retrouve Elfyn Evans. Le Gallois est le fils de l’ancien pilote Gwyndaf Evans et courait l’an passé sur une Fiesta R5. Il a impressionné notamment lors du dernier rallye de Grande-Bretagne en prenant la 8e place. En 2012, Evans avait décroché le titre en WRC Academy avant de prendre part au rallye de Sardaigne 2013 sur une Fiesta RS et de prendre la 6e place. Des performances qui ont convaincu Malcolm Wilson de lui donner sa chance en 2014.

Robert Kubica lui passe du giron de Citroën à celui de Ford. Après avoir piloté la DS3 RRC puis WRC lors du dernier rallye de la saison 2013 au Pays de Galles, l’ancien pilote F1 va découvrir l’ensemble du championnat WRC sur une Fiesta sponsorisée par son soutien Lotos.

Le trio devrait entamer très rapidement des essais en vue du prochain rallye Monte-Carlo qui commencera le 14 janvier 2014.

Crédit photo : Ford

ERC – Açores : Kopecky brave les éléments

Au terme d’un rallye des Açores disputé dans des conditions climatiques délicates, Jan Kopecky décroche sa première victoire sur la terre. Il devance Craig Breen. Robert Kubica bien parti après la première étape écourtée, est parti une nouvelle fois à la faute dans l’ES11.

20130427-201737.jpg

Que d’eau, que d’eau !

Au vu des conditions dantesques de jeudi, les organisateurs ont raccourci la première étape. À croire que l’anticyclone des Açores avait décidé de partir pile pour l’arrivée du rallye. Kubica part le plus fort en devançant Kopecky à l’issue des 4 ES initiales et prend les commandes de l’épreuve. On attend alors un vrai duel entre les deux pilotes pour la deuxième journée.

Kubica à la faute

ES11, alors toujours dans le coup pour la victoire, Kubica s’élance dans une spéciale brumeuse, avec une visibilité parfois réduite. Le Polonais part à la faute et endommage sérieusement sa DS3 RRC. Si il arrive à repartir, Kubica perd gros et retombe à la 8e place.

Kopecky prend la tête du rallye devant Breen. Les deux hommes sont séparés de 13″1 après cette deuxième étape. Le Tchèque a connu quelques soucis de position de conduite.

Kopecky conclut

Lors de la dernière étape aujourd’hui, Kopecky ne fait aucune erreur, et contient parfaitement Breen. Le pilote Peugeot termine 2e et Ricardo Moura place une deuxième Skoda Fabia sur le podium.

Crédit photo : ERC

ERC Canaries – Kopecky la gagne, Kubica le héros

Jan Kopecky s’impose au rallye des Iles Canaries. Le pilote Skoda a profité de la sortie de Robert Kubica pour prendre les commandes de l’épreuve et ne plus être rejoint.

20130323-182425.jpg

Kubica homme fort du rallye

1ère étape hier. 8 ES et 8 scratchs pour Kubica. Impressionnant sur sa DS3, l’ancien pilote de F1 a dominé sans partage le début de la course. Mais aujourd’hui, la donne était différente.

20130323-182652.jpg

Dans l’ES10, le Polonais tape une barrière et arrache sa roue arrière gauche. Il expliquera avoir perdu l’arrière au freinage. Abandon pour Kubica, alors largement leader devant Kopecky. Une erreur sans doute évitable et qui prive le pilote Citroën d’une victoire à sa portée.

Kopecky finit le boulot

Débarrassé de la menace Kubica, Jan Kopecky a assuré en fin de course, réalisant tout de même les scratchs des ES 12 et 13. Il devance à l’arrivée Craig Breen sur sa Peugeot 207 et le local Luiz Monzon sur sa Mini.

Crédit photo : ERC