IndyCar : Briscoe chez Ganassi, Kanaan dans la « Target »

Le nom du remplaçant de Dario Franchitti dans la monoplace « Target » de chez Ganassi tenait en haleine le monde de l’Indy. C’est finalement le nouveau venu dans l’écurie Tony Kanaan qui prendra place dans la n°10 alors que l’autre recrue Ryan Briscoe pilotera la n°8 pour son retour chez Ganassi.

20131213-172652.jpg

On rappelle que Dario Franchitti, quadruple champion Indy et triple vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis, avait du mettre un terme à sa carrière après son gros accident de Houston. Du coup, les rumeurs se sont amplifiées pour connaitre le nom de son remplaçant. Paul Di Resta, éjecté de chez Force India en F1 a été un moment envoyé dans la DW12 de son cousin, avant que Alex Tagliani, le Canadien, déjà pilote IndyCar ne tienne la corde. De plus, avec l’implantation récente de Target au Canada, tout semblait bien se concilier.

Mais au final, le vainqueur de l’Indy 500 2013 et nouvelle recrue de Ganassi en provenance de KV Racing, Tony Kanaan sera le remplaçant de Dario. À ses côtés, c’est un revenant dans la discipline Ryan Briscoe qui prendra place dans la Chevrolet n°8. Briscoe est un ancien de chez Penske Racing (2008-2012) et Ganassi (2005) avec notamment une troisième place au général en 2009. L’an passé, il n’avait pas roulé dans la série, mais avait pris part aux 24 Heures du Mans chez Level 5 Motorsports.

Crédit photo : Ganassi

IndyCar : Franchitti contraint d’arrêter sa carrière

20131115-085506.jpgL’annonce en a choqué plus d’un. C’est hier soir que Dario Franchitti, pilote Ganassi en IndyCar, a fait savoir qu’il ne poursuivrait pas sa carrière en sport automobile. L’Ecossais avait été victime d’une très violente sortie en octobre lors de la manche de Houston qui lui avait laissé deux fractures à une vertèbre et la cheville droite. Après plusieurs opérations, les médecins ont pourtant conseillé au pilote de 40 ans de mettre une terme à sa carrière. Un conseil suivi par Dario qui a déclaré : « Un mois s’est écoulé depuis le crash, et en se basant sur l’avis expert des médecins qui ont traité et examiné ma tête et mes blessures médullaires ayant découlé de mon accident, le meilleur conseil médical qui m’ait été donné est que je dois arrêter de courir. Ils ont été très clairs quant au fait que les risques encourus en poursuivant ma carrière sont trop importants et pourraient être préjudiciables à ma santé sur le long terme. En me basant sur ce conseil médical, je n’ai pas d’autre choix que d’arrêter. »

Une perte pour l’Indy

En plus d’un homme de classe, c’est un immense champion que perd l’Indy et le sport automobile en général. Quadruple champion de la série en 2007, 2009, 2010 et 2011, Dario a aussi remporté à trois reprises l’Indy 500, plus 33 victoires. L’Ecossais a tenu à remercier tous ceux qui l’ont soutenu dans sa carrière et notamment l’écurie Ganassi, avec qui il a décroché ses plus beaux succès. « Courir a été ma vie durant 30 ans et c’est très dur de penser que le pilotage est dorénavant fini. J’avais hâte d’aborder la saison 2014 au sein du Target Chip Ganassi Racing avec l’objectif d’empocher une quatrième victoire à Indy 500 et une cinquième couronne de champion IndyCar. Je tiens à remercier mes adversaires, mes compagnons d’écurie, mes équipes et mes sponsors pour leur incroyable support durant cette extraordinaire aventure. J’aimerais aussi remercier Hogan Racing, Team Kool Green et Andretti Green Racing pour m’avoir offert ces opportunités de concourir, et spécialement le Target Chip Ganassi Racing, qui est devenu pour moi comme un famille depuis je l’ai rejoint en 2008. Et je m’en voudrais si je ne remerciais pas mes fans à travers le monde. Je ne pourrai jamais assez vous remercier pour m’avoir supporter durant toutes ces années. » Franchitti restera impliqué dans la série Indy chez Ganassi. On ne sait pas encore qui remplacera cet immense champion dans la monoplace Target.

IndyCar – Fontana : Dixon triple champion

C’est une habitude depuis huit ans, le titre s’est joué sur l’ovale de Fontana, théâtre de l’ultime manche de l’IndyCar 2013. Ils étaient deux pour la couronne, Scott Dixon face â Helio Castroneves. Le premier décroche au final la timbale au terme d’une course marquée par de gros accidents dont celui de Justin Wilson, blessé au bassin.

20131020-093852.jpg

Au départ, avec Castroneves 12e et Dixon 17e suite aux pénalités pour changement moteur, on s’attendait à une course âpre entre les deux prétendants, l’un comme l’autre ne voulant pas être pris dans le piège d’un crash en milieu de peloton. Si ils ont évité cet écueil, Castroneves, qui devait s’imposer ou finir 2e et espérer une contreperformance de Dixon, n’a pas été aidé par son écurie. La Penske a en effet appelé le Brésilien aux stands au moment où l’entrée était « fermée ». Drive-through pour Helio et des chances de titre qui s’envolent de plus en plus. Elles seront définitivement annihilées quand l’aileron avant de la DW12 Penske fait des siennes. Le Brésilien repart à moins de 30 tours de l’arrivée à plus d’un tour du leader. Les jeux sont faits.

Dixon aidé par les interruptions

Suite aux différents crashs survenus hier, la piste de Fontana s’est retrouvée constellée de nombreux débris qui ont occasionné des dommages sur plusieurs radiateurs des monoplaces. Dixon a été également touché, mais les drapeaux jaunes de fin de course lui ont permis de repasser deux fois par les stands pour nettoyer ses radiateurs sans perdre de temps et ainsi conserver l’avantage sur Castoneves.

Une hécatombe

Parmi les nombreux accrochages qui n’ont laissé que huit monoplaces classées sur cet ovale, le plus gros crash reste celui de Justin Wilson. Le pilote Coyne a perdu le contrôle de sa DW12 avant de voir Tristan Vautier, aveuglé par la fumée, le percuter violemment. Wilson a passé des examens et souffre d’une fracture du bassin, non-opérable, et sera éloigné des circuits de l’Indy durant plusieurs semaines. Autres pilotes qui n’ont pas vu l’arrivée de cette dernière levée 2013, le champion 2012 Ryan Hunter-Reay, les Français Pagenaud, Bourdais et Vautier. Le premier cité conserve sa 3e place au général et valide ainsi une superbe première saison complète en IndyCar.

Power s’impose

Pour la victoire finale, la course s’est jouée entre Will Power et Ed Carpenter. Le pilote Penske va s’imposer après avoir dominé 103 des 250 tours. Tony Kanaan termine 3e devant Hinchcliffe, Dixon, Castroneves, Andretti, et Simona de Silvestro. Scott Dixon remporte donc son 3e titre après ceux de 2003 et 2008, soit un titre tous les 5 ans. Un joli cadeau pour son 220e départ en Indy, et une juste récompense pour une saison remarquable du pilote Ganassi, qui offre à son écurie un dixième titre.

Crédit photo : IndyCar