F1 : Gutiérrez confirmé chez Sauber

Après l’arrivée d’Adrian Sutil dans l’écurie helvétique, on attendait de connaitre le nom de son équipier pour 2014. Sans grande surprise, Esteban Gutiérrez a été confirmé et entamera sa deuxième saison en tant que titulaire.

20131221-094114.jpg

C’est notamment grâce à l’appui renouvelé de la société de télécommunication de Carlos Slim Telmex, qui soutient également l’autre pilote mexicain Sergio Pérez, que Gutiérrez a pu poursuivre avec Sauber. « Je suis très heureux de poursuivre avec ma carrière en tant que pilote Sauber. »a déclaré le Mexicain. « Le challenge technique sera important en 2014, et il sera encore plus important de bien connaitre les gens avec qui vous travaillez. Ce sera ma quatrième année dans le team, ma seconde en tant que titulaire. La saison passé, j’ai constamment progressé grâce au travail avec l’écurie. En 2014, je vais tout faire pour m’améliorer et aider Sauver du mieux possible. »

Pour Monisha Kaltenborn, Team Principal de l’écurie basée à Hinwil, Gutiérrez ne pourra que faire mieux la saison prochaine. « La saison dernière, il a appris comment il peut être difficile pour un débutant d’arriver en Formule 1. Néanmoins, tout au long de la saison, il s’est amélioré de manière significative dans en qualifications et en course et a terminé la saison comme meilleur rookie au championnat Pilotes. Souvent, les résultats ne reflètent pas pleinement les performances. Je suis convaincu Esteban sera en mesure d’utiliser son expérience pour obtenir des résultats et il sera bien aidé par le fait qu’il connaît très bien chaque membre de l’équipe. » ajoute Kaltenborn.

Serguey Sirotkin, annoncé comme titulaire 2014 dés la prise de contrôle de l’équipe par les Russes en milieu d’année, sera finalement pilote de réserve.

Gutiérrez fera équipe avec Adrian Sutil, déjà confirmé la semaine passée. Il ne reste plus à connaitre que les pilotes titulaires chez Caterham, où Kamui Kobayashi pourrait faire son retour, associé à Van der Garde ou Marcus Ericsson. Charles Pic voit son avenir s’assombrir chez les Verts. Chez Marussia, Bianchi attend toujours de savoir avec il roulera en 2014. Max Chilton tient toujours la corde pour une deuxième saison avec l’équipe russe.

Crédit photo : Sauber

F1 : Sutil chez Sauber

Les officialisations se succèdent en F1. Après Pérez hier, c’est au tour de l’ancien pilote Force India Adrian Sutil d’être transféré chez Sauber.

20131213-161807.jpg

Comme Sergio Pérez était favori pour épauler Nico Hülkenberg chez Force India, l’Allemand Sutil tenait la corde pour un baquet chez Sauber. Le principal intéressé a avoué que cela faisait un moment que je savais où j’allais partir, mais les négociations ont été plus longues que prévu. Après six années chez Force India, il était temps de relever un nouveau défi et Sauber possède une histoire et une structure impressionnante dont une excellente soufflerie.

Reste à savoir qui sera dans la deuxième monoplace helvétique en 2014. Esteban Gutiérrez a les faveurs des pronostics, surtout qu’il a derrière lui Telmex, un des sponsors majeurs de l’écurie.

F1 : Essais pneus, une absence, points doublés et numéros au choix

Après une réunion entre la Commission F1 et le Groupe stratégique, des décisions ont été prises concernant l’attribution des numéros, mais aussi sur le barème des points lors de l’ultime manche d’Abu Dhabi.

20131209-212626.jpg

Des points doublés pour la dernière course de la saison et des numéros uniques (entre 2 et 99) pour chaque pilote tout au long de sa carrière. Voici les deux décisions principales qui ont été adoptées aujourd’hui. Le doublement des points se veut une opportunité dans le cas où les titres mondiaux se disputeraient lors de la dernière course, pour permettre à un pilote ou une écurie de revenir dans la partie, même en cas d’écart important avant le Grand Prix. Il faudra surtout espérer que Red Bull n’ait pas tué le suspense avant.

Pour l’attribution des numéros, le n°1 sera réservé au champion du monde si il veut en floquer sa monoplace du fameux. Si,deux pilotes choisissent le même numéro, c’est le classement de la saison dernière qui tranchera.

Une pénalité de 5″ à la discrétion des commissaires pour sanctionner des infractions au règlement et un plafond budgétaire à l’horizon 2015 font partie des autres décisions de cette réunion. Sur ce dernier point, aucune modalité n’a été évoquée. Deux autres idées ont été rejetées par les grandes écuries (Red Bull, Ferrari, Mercedes, McLaren …) à savoir l’obligation des deux arrêts en course, et aussi l’augmentation du poids minimal des monoplaces.

Des essais de pneus révélateurs

On a également appris que Red Bull, Mercedes, Ferrari, McLaren, Toro Rosso et Force India rouleront à Bahrein entre le 17 et le 19 décembre pour des essais pneus avec Pirelli. Des monoplaces 2013 seront utilisées. Ce qui frappe cependant, c’est l’absence de Lotus dans cette liste. Les difficultés financières et l’accord toujours pas finalisé avec Quantum, combinés à cette absence ne présagent rien de bon pour l’équipe d’Eric Boullier, qui avouait il y a peu qu’avec les moyens à disposition, Lotus ne pourrait pas rivaliser avec ses rivaux. Une bien mauvaise nouvelle en perspective.

Crédit photo : F1

F1 – OFFICIEL : Hülkenberg de retour chez Force India pour 2014

En pole pour remplacer Kimi Räikkönen chez Lotus et ardemment désiré par Eric Boullier, Nico Hülkenberg a dû s’incliner face aux millions de dollars de Pastor Maldonado. L’Allemand n’avait également plus confiance en une écurie toujours en attente du deal avec Quantum. Aujourd’hui, « Hülk » vient d’être officialisé chez Force India pour 2014.

20131203-141550.jpg

Nico en avait marre d’attendre. On l’avait même annoncé comme pouvant potentiellement remplacer Räikkönen dès les États-Unis, mais son contrat chez Sauber l’en avait empêché. Qu’à cela ne tienne, Eric Boullier, Team Principal de Lotus, avait publiquement annoncé vouloir recruter l’Allemand. Il ne restait qu’à attendre la finalisation de l’accord entre le fonds d’investissements Quantum et l’équipe basée à Enstone. Accord toujours pas officiel aujourd’hui ! Du coup, Hülkenberg avait il y a quelques semaines dit qu’il ne piloterait pas pour Lotus en 2014.

Retour à la maison

Devancé par Iceman chez Ferrari, battu au petit jeu de « moi j’ai un plus gros chéquier que toi » par Maldonado chez Lotus, deux options se présentaient pour l’ancien pilote Williams. Rester chez Sauber, mais quand on connait les difficultés financières de l’équipe helvétique, cela semblait improbable. Ou encore retourner chez Force India, écurie qu’il a fréquentée en 2011 (pilote de réserve) et 2012 (titulaire).

C’est cette dernière option qui a été choisie. La situation financière de l’équipe indienne semble meilleure et le moteur Mercedes reste une valeur sûre du plateau. Il prendra le baquet de l’un des deux pilotes 2013, Adrian Sutil et Paul di Resta. Ce dernier ne devrait pas rester en F1, et pourrait se diriger vers l’IndyCar chez Ganassi (ou évoluait son cousin Dario Franchitti). Quant à Sutil, qui a assuré avoir un volant en 2014, il pourrait bien faire le chemin inverse de Hülkenberg en rebondissant chez Sauber.

L’équipier de Nico devrait être connu rapidement et devrait selon toute vraisemblance s’appeler Sergio Perez, en provenance de McLaren.

Crédit photo : Morio

EXCLU – F1 : Making-of « Renault World Champion technology as a standard »

Une petite exclu dont je vous avais parlé hier sur Twitter avec le making-of de la vidéo récemment publiée par Renault pour fêter les deux titres F1 glanés cette saison avec Red Bull et Sebastian Vettel. Je vous laisse découvrir ce clip. N’hésitez pas à le commenter sur Twitter. Je remercie d’ailleurs @renault_live, le compte Twitter de Renault, de m’avoir envoyé cette vidéo en avant-première.

F1 : Lotus officialise Maldonado

L’un des transferts-clés pour 2014 vient d’avoir lieu ! Pastor Maldonado rejoindra Lotus F1 Team et le Français Romain Grosjean, lui aussi confirmé pour 2014. Une annonce intéressante à plusieurs titres.

20131129-181820.jpg

« Je suis très heureux et c’est une fantastique opportunité de rejoindre Lotus pour 2014 » a déclaré le Vénézuélien. Déjà annoncé partant de chez Williams avant la fin de la saison 2013, Maldonado a très vite entamé des négociations poussées avec Lotus et Sauber en vue de 2014.

De l’argent frais

L’accord toujours pas officialisé entre le fonds d’investissement Quantum et l’écurie anglaise avait laissé plané le doute sur les possibilités de l’équipe dirigée par Eric Boullier de recruter Nico Hülkenberg, ardemment désiré par l’encadrement. Une occasion saisie par Maldonado, grassement soutenu par le prétrolier PDVSA et sa bonne trentaine de millions de dollars annuels qui assurent du coup une vraie bouffée d’air frais pour Lotus. Ce dernier avait conclu un accord en début de semaine avec Total, autre pétrolier sponsor de Lotus (et de Romain Grosjean), pour se partager le sponsoring sur la future E22.

Un indice qui ne laissait plus guère de doute sur la signature du Vénézuélien. Lui, le vainqueur du GP de Barcelone 2012 aura à coeur de se racheter après une saison 2013 décevante, entre manque de performances de sa Williams et petites déclarations assassines avec son écurie (soupçons de sabotages …).

Pour Eric Boullier, « Maldonado a clairement le rythme et le potentiel. Nous sommes sûrs de pouvoir lui offrir l’environnement pour qu’il soit régulièrement performant en piste. » Une seule inconnue demeure pour l’équipe Or et Noir, le moteur. En toute logique, le V6 Renault devrait équiper la future monoplace d’Enstone. C’est le dernier dossier à traiter avant 2014. L’autre information qui découle de cette annonce du transfert du champion GP2 2010, est que cela va forcément accélérer les autres mouvements pour 2014.

Au tour de Perez et Hülkenberg ?

L’Allemand Hülkenberg était le premier choix de Lotus, mais les longueurs quant à l’accord avec Quantum ont lassé l’ancien pilote Sauber et Williams qui avait déclaré qu’il ne piloterait pas pour Lotus en 2014. La piste Perez avait aussi été évoqué du côté d’Enstone, mais Maldonado tenait largement la corde. La signature d’aujourd’hui devrait logiquement précéder celles de Perez et Hülkenberg que l’on place volontiers chez Force India en binome pour 2014, en remplacement de Sutil, qui pourrait rebondir chez Sauber et Di Resta, potentiellement en route pour l’IndyCar. Cet épisode devrait rapdiement trouver son épilogue.

F1 – Brésil : Un Vettel record

En remportant le dernier Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel égale le record de victoires sur une saison de M.Schumacher avec 13 succès. Le pilote Red Bull devance Mark Webber, 2e pour son ultime course en F1 et Fernando Alonso, vice-champion du monde 2013.

20131124-192030.jpgCette course brésilienne aura de nouveau mis en valeur le petit défaut que l’on pourra relever dans la saison quasi parfaite du duo Vettel-Red Bull : les départs. Encore une fois, l’envol de l’Allemand n’est pas parfait et Nico Rosberg en profite pour subtiliser la tête de la course au champion du monde au premier virage. Excellent départ de Massa qui remonte en 5e place derrière Mark Webber.
Rosberg mène le premier tour mais dès le passage de la ligne, Vettel reprend son bien à l’aspiration et ne lâchera plus les commandes jusqu’à la ligne. Pour la victoire, les jeux sont faits avec une nouvelle course ennuyeuse pour la gagne. Mais pourtant, l’écurie Red Bull aura connu un gros moment de panique qui a failli relancer le suspense.

Confusion dans les stands

Il reste une grosse vingtaine de tours quand les images de la FOM montrent la Williams de Bottas hors piste au bout de la ligne droit opposée, le pneu arrière gauche déchapé. On pense alors à une nouvelle péripétie concernant les gommes Pirelli, surtout que quelques secondes plus tard, c’est Hamilton qui se retrouve sur trois roues ! Panique générale dans les écuries. Ces dernières avaient plus tôt demandé à leurs pilotes de retarder leur deuxième arrêt en prévision de la pluie. Le temps supplémentaire en piste aurait alors trop sollicité les gommes italiennes. Vettel se jette dans les stands, mais Red Bull attend Webber ! Les pneus de la RB9 n°1 ne sont pas prêts. Après un bref moment d’attente, tout rentre dans l’ordre, mais l’Allemand a vu son avance fondre à 6 secondes.

Finalement, on voit que les crevaisons de Hamilton et Bottas sont dues à un contact entre les deux au bout de la ligne droite opposée. Au micro de Canal et Sky, Horner dira que l’écurie Red Bull a eu peur d’un Safety-Car suite à cet incident, d’où la précipitation dans les stands.
Il ressort en tête avec Webber et Alonso de nouveau en bataille. Ces deux là, ainsi que la Mercedes d’Hamilton et la Ferrari de Massa vont animer une course encore dénuée de tout suspense devant.

En effet, après le premier changement de pneus, l’Espagnol avait réussi à prendre la seconde place à l’Australien après le cafouillage habituel sur la roue arrière gauche de la Red Bull de Webbo. Cette fois, Fernando tente de mettre la pression, mais Mark est plus rapide et reprend ses distances pour conserver la deuxième place. Alonso termine 3e mais ce résultat ne suffit pas pour que Ferrari passe Mercedes au championnat Constructeurs. La Rossa échoue à la troisième place devant Lotus qui a connu un GP catastrophe. Massa et Hamilton se sont aussi copieusement affrontés en piste avant la pénalité du Brésilien (Voir plus bas).

Grosjean out, Kova déçoit

A peine trois tours, c’est la distance parcourue par Romain Grosjean durant ce dernier Grand Prix de l’année. Apparemment, c’est une casse moteur qui a stoppé le Français, qui s’était plaint d’un souci sur son 7e rapport de boîte quelques instants plus tôt. Ce retrait combiné à la nouvelle mauvaise performance de Kovalainen a empêché Lotus de lutter avec Ferrari pour le troisième rang des Constructeurs.

Autre désillusion dans le camp français avec l’abandon de Charles Pic en fin de course, suspension arrière droite cassée.

Emotion chez Ferrari et Red Bull

C’est la fin d’une période dans ces deux écuries avec l’arrêt de Mark Webber en partance pour Porsche en endurance et le transfert de Massa chez Williams. Le pilote Ferrari a été ovationné par son écurie à la sortie de son garage avant de se rendre sur la grille de départ. Bien parti en course, Massa va écoper d’une pénalité pour avoir roulé sur une zone interdite à l’entrée de la voie des stands. Dur à encaisser, surtout que la Pauliste n’a pas pris d’avantage sur cette manœuvre. Son signe rageur à l’encontre des officiels lors de son drive-through en dit long sur l’envie de Felipe qui relèvera un nouveau challenge en 2014 chez Williams-Mercedes.
La F1 2013 c’est terminé. Restez connectés pour toute l’actu des transferts qui devrait rapidement évoluer dès la semaine prochaine. On pourrait avoir l’annonce du deuxième pilote Lotus, et l’avenir de Perez sera sans doute connu. A très vite !

Crédit photo : Red Bull