F1 – Allemagne : Vettel l’emporte à domicile

Sebastian Vettel tient enfin son premier succès en Allemagne. Le pilote RedBull a remporté sur ses terres ce GP disputé sur le Nürburgring. Il devance les deux Lotus de Räikkönen et Grosjean. Désillusion pour Massa, Webber et le poleman Hamilton

20130707-163957.jpg

Hamilton dépassé

A l’extinction des feux, Lewis Hamilton est immédiatement passé par les RedBull de Vettel et Webber. La course s’est en partie jouée au départ, car qui sait ce qu’aurait pu faire Lewis face aux deux RedBull. Un départ catastrophe pour l’Anglais qui va descendre doucement tout au long de la course dans le classement. Massa, les deux Lotus, profitent de ce mauvais départ de la Mercedes pour remonter dans la hiérarchie.

Massa out

Felipe Massa est dans une mauvaise passe. Après des sorties au Canada et à Monaco, le Brésilien a été contraint à l’abandon très vite suite à un problème vraisemblablement mécanique, l’entrainant dans un impressionnant tête-à-queue en bout de ligne droite des stands.
Les premiers arrêts pour changer les pneus vont intervenir rapidement dès le 5e tour pour les premiers, et un grave incident va émailler cette première salve.

Erreur dramatique chez RedBull

Mark Webber s’arrête alors que le pilote australien est en 2e position. A l’arrière-gauche, la fixation de la roue ne se passe pas comme prévu, et Webber part sur trois roues. Le pneu baladeur va alors heurter Paul Allen, caméraman pour la FOM. Sérieusement touché, le Britannique a été conduit à l’hôpital le plus proche. Nous vous donnerons des nouvelles le plus vite possible.

Webber ressort dernier avant que le Safety-Car n’entre en scène.

Bianchi stoppe, pas sa voiture …

Victime d’une casse moteur, Jules Bianchi stoppe sa Marussia à l’amorce de la dernière chicane. Sauf que la monoplace va finalement revenir sur la piste toute seule, entrainant l’intervention du PaceCar. Situation cocasse qui aurait pu toutefois causer un accident.

Vettel contrôle les Lotus

Après le restart, Vettel est en tête devant Grosjean, passé 2e suite à une excellente stratégie décalée, et Räikkönen. Le pilote RedBull va rester devant jusqu’à l’arrivée malgré le rush final du Finlandais qui est passé devant Grosjean (ordre d’écurie ?). Alonso limitera la casse en prenant la 4e place devant Hamilton bien revenu après son entame désastreuse. Suivent Button, Webber, Perez, Rosberg et un bon Hülkenberg, combattif face à Hamilton notamment et qui marque un petit point précieux pour Sauber.

Vergne a abandonné. Les Toro Rosso n’ont pas existé ce week-end sur le Nürburgring, après pourtant un excellent GP d’Angleterre.

20130707-164031.jpg

Crédit photo : Ferrari, RedBull

La nouvelle French Connection en F1

Quatre pilotes français en F1, il faut remonter à 1995 pour voir cela. A Romain Grosjean, Jean-Eric Vergne, Charles Pic et le petit dernier Jules Bianchi de nous faire revivre les plus belles heures de la F1 française. Et les petits jeunes de la FFSA ont bien grandi.

20130314-121039.jpg

Des jeunes bourrés de talent

Cela fait longtemps qu’on le dit, la France compte bon nombre de talents bruts en matière de sport automobile. La F1 était une vraie tradition française dans les années 70-90, avant de connaitre un gros coup de mou après les retraits d’Alesi et Panis dans les années 2000.

On se souvient tous des grilles de départ où brillaient les Pescarolo, Jabouille, Beltoise, Cevert. Les victoires françaises se multipliaient : Arnoux, Tambay, Jabouille, Laffite et Prost, mais hormis ces dernier en 1981 et 1983, personne ne jouait le titre. L’arrivée de Prost chez McLaren a changé la donne. Titré en 1985-86-89 (avec McLaren) et 1993 (avec Williams), Prost est entré dans la légende.

20130314-121254.jpg

Ses successeurs, dont Jean Alesi n’ont pas réussi à se hisser au même niveau, plombés par exemple par des voitures peu efficaces (Alesi chez Ferrari). Jean accroche enfin une victoire en 1995 au Canada, et Olivier Panis offre le dernier succès à un pilote français au GP de Monaco en 1996. La relève est donc très attendue

Grosjean doit s’imposer

Pour Romain Grosjean, 2013 devra être l’année de la confirmation. Après un semi-échec en 2009 et un retour l’an passé marqué par plusieurs accrochages (dont celui de Spa), Grosjean devra montrer qu’il peut s’imposer en F1. Bien aidé par une Lotus E21 qui semble performante, le Franco-Suisse vise les podiums et enfin une victoire en 2013.

Objectif RedBull pour Vergne ?

Pour Jean-Eric, 2013 sera surtout un affrontement fratricide avec Daniel Ricciardo au sein de Toro Rosso. Objectif pour les deux jeunes loups : le baquet de Mark Webber chez RedBull pour l’an prochain. Même si on ne sait pas si l’Australien rempilera une année de plus (cela dépendra fortement de sa saison et des velléités de départ ou non de Vettel). Vergne a dominé Ricciardo l’an passé en course, à lui de rééditer cela en 2013, pour viser plus haut par la suite.

Pic veut faire progresser Caterham

Soutien appuyé de Renault, améliorations sur la Caterham, l’arrivée de Charles Pic chez les Verts semble se faire sous de bons auspices. Malgré tout, les essais de pré-saison n’ont pas forcément montré que Caterham sera au niveau. Marussia a régulièrement menacé l’écurie à Barcelone notamment. Attendons donc de voir ce qu’il en sera dès vendredi matin lors des FP1 à Melbourne.
Pour Pic, l’objectif est de toute façon de rentrer dans les points en 2013. Son équipier VanderGarde, moins expérimenté, ne devrait pas lui causer de tort au sein de l’équipe.

Bianchi première

Sauvé des eaux ! Attendu toute l’intersaison chez Force India, Bianchi s’est fait chiper le second baquet de l’écurie indienne par le revenant Adrian Sutil. Et ce malgré le soutien très appuyé de Ferrari.
Le Français se voyait donc contraint d’effectuer une nouvelle année de pilote d’essais, avant que le destin ne frappe à la porte.

Luiz Razia lâché par ses sponsors chez Marussia, l’entourage de Bianchi a sauté sur l’occasion pour placer son pilote. Banco, Bianchi sera sur la grille de départ aux côtés de Chilton dans l’équipe russe.
Petit bémol à cela, on a appris hier que Rodolfo Gonzalez avait signé en tant que pilote de réserve, avec la possibilité de prendre la place de Bianchi le vendredi à Bahrein. Espérons que cela ne soit qu’un « one shot », car les essais libres sont très importants pour les nouveaux pilotes.

Bianchi a toutefois impressionné dès ses premiers tours de roues dans la Marussia, reléguant Chilton assez loin sur la feuille des temps.

Messieurs à vous de jouer et de vous faire « remarquer » comme le soulignait Alain Prost il y a quelques jours. Prost, notre seul champion du monde. On veut une suite à l’histoire !

Crédit photo : Jean-Eric Vergne, Wikipedia

Jules Bianchi chez Marussia

Marussia a officialisé l’information, Jules Bianchi sera bien pilote titulaire au sein de l’équipe russe en 2013.

20130301-191739.jpg

Retournement de situation

En deux jours, Jules Bianchi est passé de presque titulaire chez Force India à pilote titulaire Marussia ! Le Français doit en partie sa titularisation au fait que l’un des sponsors de Luiz Razia ait lâché son pilote au dernier moment.

Après l’ « échec » pour prendre le baquet libre de Force India, Ferrari et l’entourage de Bianchi ont donc sauté sur l’occasion. Et bingo pour Jules, il pilotera bien en F1 en 2013.

Du jamais vu depuis 1995

On ne connait pas encore les tenants de l’accord entre Bianchi et Marussia, mais on peut penser que Marussia irait piocher ses moteurs chez Ferrari en 2014, Jules faisant partie du giron de la Scuderia, qui a pesé dans les négociations à n’en point douter.

Il faut remonter à 1995 pour voir autant de Français sur la grille de départ. Une excellente nouvelle pour le sport auto français !

Crédit photo : Eurosport

Essais F1 Barcelone 2 – Jour 2 : Grosjean le meilleur

C’est Romain Grosjean qui a signé le meilleur temps de cette journée sur le circuit de Montmelo. La pluie était encore au rendez-vous la nuit dernière et la piste était mouillée ce matin. Button et Maldonado complètent le Top 3.

Multiples interruptions

Grosjean, Maldonado en toute fin de journée, Ricciardo et VanderGarde ont été contraints de stopper aujourd’hui sur ennuis mécaniques. Rien de dramatique cependant. Tous les pilotes engagés ont plutôt bien tourné, sur une piste qui s’est asséchée au fur et à mesure de la journée.

Lorsque vous regarderez le classement, vous verrez que c’est Alonso qui ferme la marche. Pas d’inquiétude, le pilote Ferrari, tout comme Rosberg chez Mercedes, s’est concentré sur une simulation de course, et n’a pas cherché la performance outre mesure. Alonso et Rosberg sont les seuls pilotes à avoir effectuer plus de 100 boucles aujourd’hui.

Hamilton s’estime un peu plus considéré chez Mercedes

En marge de la journée, on a pu entendre Lewis Hamilton donner son point de vue sur sa situation chez Mercedes.
“L’accent est mis sur le pilote, sa performance, sa capacité à être prêt à faire son boulot : je note que c’est un peu mieux ici . J’ai un peu de temps en plus, pour ma propre vie, mais j’ai toujours autant envie de faire avancer l’équipe. Je suis ravi de ce nouvel environnement. Mercedes fait d’énormes efforts pour communiquer avec moi et s’assure que nous ayons la vitesse nécessaire pour la première course.”
. Une petite pique pour McLaren !

Ferrari pousse pour Bianchi

On a appris ce matin que Marussia avait retiré les autocollants au nom de Luiz Razia un peu partout dans l’écurie. On sait depuis plusieurs jours que l’un des sponsors brésiliens n’a pas honoré les paiements dûs à Marussia. L’avenir de Razia parait s’assombrir.

Ce qui pourrait jouer en faveur de Jules Bianchi. Depuis l’annonce de la titularisation de Sutil chez Force India, le Français avait vu ses possibilités de piloter en 2013 quasiment réduites à néant. Mais le retournement possible de situation chez Marussia pourrait offrir à Bianchi une opportunité.
Nicolas Todt et Ferrari seraient en négociations avec Marussia pour un baquet pour le Français. Cela pourrait aussi signifier la fourniture de moteurs Ferrari en 2014. Mais ne spéculons pas trop !

Voici le classement du jour et quelques photos pour finir.

20130301-171139.jpg

20130301-164739.jpg

20130301-164758.jpg

20130301-164836.jpg

20130301-164853.jpg

20130301-164914.jpg

Crédit photo : Williams F1 Team, Ferrari, Force India, Caterham F1 Team, Lotus F1 Team, McLaren

Les classements proviennent tous de Autosprint. J’avais oublié de les mentionner depuis le début !

Force India choisit Adrian Sutil

EDIT 14h20 : Force India confirme Adrian Sutil comme deuxième pilote aux côtés de Paul Di Resta. L’écurie indienne justifie son choix par « l’expérience d’Adrian et ses liens historiques avec l’équipe » face à Jules Bianchi.

On attend encore la confirmation officielle de Force India, mais l’écurie indienne a donc décidé de titulariser Adrian Sutil dans le deuxième baquet aux côtés de l’Anglais Paul DiResta. Jules Bianchi, un temps pressenti, reste à pied pour l’instant.

20130227-190803.jpg

Le 2e baquet de Force India est pourvu

Sutil à l’expérience ?

Sutil avait l’avantage d’avoir piloté pour Force India entre 2008 et 2011. L’expérience de la course en F1 était il est vrai clairement du côté de l’Allemand. Ses déboires judiciaires n’ont donc pas jouer contre un retour en F1 de Sutil.

Face à cela, Bianchi avait comme atout son immense talent, démontré à maintes reprises dans les formules inférieures et lors des différents essais en 2012 et 2013 avec l’équipe indienne. Malheuresement cela n’a pas suffit.

Une bataille sous-jacente ?

Derrière ce choix, n’y a-t-il pas une bataille de motoriste ? Force India, motorisée par Mercedes, doit renouveler son contrat pour 2014 … Ou changer ! On avait évoqué un passage chez Ferrari, et la candidature de Bianchi était donc logique, le Français faisant partie de la Young Drivers Academy de Ferrari. Sutil est soutenu par Mercedes. Peut-on y voir un signe du futur choix du moteur 2014 ? À suivre.

Crédit photo : Force India

Essais F1 de Jerez – Jour 4 : Raïkkönen pour conclure

Pour cette dernière journée de la première semaine d’essais hivernaux, c’est Kimi Raïkkönen qui a signé le meilleur temps. Il devance Jules Bianchi. Une journée marquée par l’incendie chez Ferrari et l’intervention de maçons pour combler un trou mal placé sur le circuit !

Raïkkönen bat Bianchi

Longtemps, le jeune Français a détenu le meilleur temps de la journée. Mais Kimi est sorti de sa boîte pour placer la Lotus E21 en haut de la feuille des temps.

Sebastian Vettel complète le podium. Pour les autres écuries rien de bien particulier à signaler … Enfin presque…

Allumer le feu !

Pour son premier jour dans la F138, Pedro de la Rosa n’a pas eu de chance. Victime d’un ennui de boîte de vitesse, l’Espagnol a été contraint de s’arrêter sur le bord de la piste … Et de descendre rapidement de sa monoplace, celle-ci commençant à s’embraser. Les commissaires sont vite intervenus pour stopper les flammes. La Scuderia a perdu la matinée pour réparer, mais la F138 est revenue en piste l’après-midi.

Des ptits trous, des ptits trous toujours des ptis trous …

L’autre incident du jour concerne … la piste ! Un trou s’est formé à l’intérieur d’un vibreur. La session d’essais a été interrompue pendant une heure, le temps que les « maçons » du circuit de Jerez rebouchent ce trou mal placé. Il a ensuite été demandé aux écuries de ne pas couper ce virage, pour éviter la réapparition de cet obstacle impromptu !

20130208-184625.jpg

Pour finir, le classement et les photos de la journée.

Classement jour 4

1. Raikkonen – Lotus – 1’18 »148
2. Bianchi – Force India – 1’18 »175 – 0 »027
3. Vettel – Red Bull – 1’18 »565 – 0 »417
4. Gutierrez – Sauber – 1’18 »669 – 0 »521
5. Vergne – Toro Rosso – 1’18 »760 – 0 »612
6. Hamilton – Mercedes – 1’18 »905 – 0 »757
7. Perez – McLaren – 1’18 »944 – 0 »796
8. Bottas – Williams – 1’19 »851 – 1 »703
9. de la Rosa – Ferrari – 1’20 »316 – 2 »168
10. Pic – Caterham – 1’21 »105 – 2 »957
11. Razia – Marussia – 1’21 »226 – 3 »078
12. Di Resta – Force India – 1’23 »435 – 5 »287

20130208-184738.jpg

20130208-184742.jpg

20130208-184746.jpg

20130208-184754.jpg

20130208-184800.jpg

20130208-184809.jpg

20130208-184813.jpg

Crédit photo : Williams F1 Team, Caterham F1 Team, F1i.com, Lotus F1 Team, McLaren

Jules Bianchi sur la grille F1 2013 ?

Alors que le F1 Circus s’apprête à se rendre à Jerez dans moins d’un mois pour les premiers essais hivernaux, deux places restent à prendre sur la grille de départ 2013. Un baquet chez Force India pourrait tendre les bras à Jules Bianchi. Quelles sont les chances du Français ?

Le soutien de Ferrari

Jules Bianchi est membre depuis fin 2009 de la Ferrari Driver Academy. Ce contrat à long terme avec l’équipe italienne a permis au Niçois d’être pilote d’essais Ferrari en 2011, puis 3e pilote Force India en 2012. Bianchi possède donc une expérience des F1 actuelles, tout en ayant poursuivi sa carrière en WSR 3.5 (2e du championnat 2012)

De plus, Force India pourrait troquer ses moteurs Mercedes actuels pour des Ferrari à l’orée de la saison 2014, saison, il faut le rappeler du changement de règlementation technique, avec l’apparition notamment des moteurs V6 Turbo. Une donnée qui pourrait jouer en faveur de Jules Bianchi.

Todt optimiste

Nicolas Todt, manager de Jules Bianchi estimait il y a quelques semaines que son pilote avait de « vraies chances » d’être titulaire chez Force India en 2013. Il y a pourtant d’autres candidats à ce baquet. En premier Adrian Sutil, qui espère bien faire son retour dans une écurie qu’il a fréquenté entre 2008 et 2011.

La décision devrait intervenir assez rapidement, Force India devant présenter sa monoplace cuvée 2013 le 1er février prochain.