F1 – Hongrie Qualifs : Le bon coup d’Hamilton

C’est Lewis Hamilton qui a signé la pole position du GP de Hongrie au terme d’une séance disputée sous une chaleur accablante. L’Anglais décroche sa 30e pole en carrière et bat sur le fil la RedBull de Vettel que l’on pensait intouchable.

20130930-131913.jpg

Après Q1, la première surprise est venue de l’élimination de Paul DiResta. Le pilote Force India s’est fait piéger dans la première partie de ces qualifs disputées sous une chaleur écrasante. La température relevée sur la piste à l’amorce de cette séance fleurtait avec les 50°. Pas d’autre surprise lors de Q1 avec les éliminations des Caterham et des Marussia. Ce fût chaud pour Perez, seulement 16e et dernier qualifié pour Q2.

Webber perd son KERS

Dès le début de Q2, Mark Webber va connaître un souci de KERS. Un mal récurrent chez l’Australien, souvent touché par cette panne depuis deux saisons. Räikkönen signe la première marque sous la 1’21 et le long cortège des pilotes commence à batailler pour pouvoir se disputer la pole en Q3.

Les Lotus prennent les meilleurs temps d’entrée avec Räikkönen puis Grosjean. Les Mercedes de Hamilton et Rosberg répondent instantanément mais c’est Vettel qui assome la concurrence avec un 1’19″992 ! Superbe chrono de la RedBull. Räikkönen est le plus proche de Vettel à moins de 4′ minutes du terme de Q2.

Rosberg va sonner la charge et reprendre la tête en 1’19″778, puis Hamilton récupère la deuxième place devant Vettel. Décidément les Flèches d’Argent surprennent dans ces qualifs, après des essais libres assez poussifs. Dans les derniers instants de Q2, Webber décroche sa place en Q3, ce que ne fera pas Button. Déception pour le champion du monde 2009, car dans le même temps, son équipier Perez décroche son billet inextrémis pour la bataille pour la pole.

Vettel assomme tout le monde … sauf Hamilton

Encore une fois, les Mercedes se placent rapidement au sommet de la feuille des temps à l’issue du premier run de Q3, Hamilton devant Rosberg et les deux Lotus, mais Vettel va signer un 1’19″506 pour prendre largement les commandes de Q3. Une vraie banderille qu’il sera difficile d’aller chercher. Dans les deuxièmes runs, Rosberg, Grosjean et Räikkönen échouent tour à tour à piquer Vettel mais Hamilton ne laisse pas passer sa chance. Très surpris, l’Anglais décroche sa 30e pole en carrière. Vettel ne réussit pas à reprendre son bien dans sa dernière tentative.

Hamilton devance donc Vettel, Grosjean excellent 3e, Rosberg, Alonso, Räikkönen, Massa, Ricciardo, Perez et Webber, incapable de se mêler à la lutte suite à ses soucis de KERS. Déception pour les Ferrari que l’on attendait un peu mieux au vu des essais libres, et grosse sensation avec la pole d’Hamilton, qui bat les deux favorites RedBull et Lotus. Vettel sera du mauvais côté de la piste comme tous ceux qualifiés sur une position paire. Roain Grosjean a donc un coup à jouer. Le départ demain sera chaud, très chaud !

20130727-160139.jpg

Crédit photo : Mercedes, Lotus F1 Team

F1 – Allemagne Qualifs : Hamilton égale Fangio

C’est Lewis Hamilton qui a signé la pole position et qui partira demain en première position du GP d’Allemagne sur le Nürburgring. Il devance les deux RedBull de Vettel et Webber, et égale Fangio avec 29 pole en F1. Énorme bourde de Mercedes en Q2 qui n’a pas remis Rosberg en piste, pensant que le temps de l’Allemand était suffisant pour passer en Q3. Le pilote de la W04 partira 11e.

20130706-151246.jpg

Quelle erreur !

En Q1, pas de grosse surprise avec les éliminations des Marussia, des Caterham et des Williams, encore une fois reléguées en queue de peloton. En Q2, Rosberg venait de signer un chrono que Mercedes a estimé suffisant pour aller en Q3. Grossière erreur puisque Räikkönen et Button amélioraient leur marque et éjectaient Nico de Q3. Désillusion pour le pilote Mercedes, qui devra cravacher demain pour espérer bien figurer pour son GP national.

Dans cette 2e partie des qualifs, les Ferrari se sont signalées avec Massa meilleur temps et Alonso 3e. Bonne perf’ de Ricciardo et d’Hülkenberg sur sa Sauber avec le 9e chrono devant Button. Vergne n’a pas réussi à se mettre au niveau de son équipier chez Toro Rosso. Malgré cela, la Q3 s’annonçait passionnante avec les RedBull, Ferrari et Lotus débarrassées de la menace Rosberg, excellent tout au long des essais libres.

Hamilton plus fort que les RedBull

En EL3, Vettel avait assommé le peloton. On pensait que la pole lui était presque promise, mais c’était sans compter sur un Lewis Hamilton de gala. Le Britannique a battu dans les dernières secondes les deux RedBull pour s’offrir la 29e pole de sa carrière.

Vettel et Webber devancent les deux Lotus de Räikkö et Grosjean. Déception pour Ferrari avec Massa et Alonso battu par la Toro Rosso d’un surprenant Ricciardo. Button et Hülkenberg complètent le top 10.

20130706-151349.jpg

Crédit photo : ESPN, Ferrari

F1 – Grande-Bretagne Qualifs : God Save Lewis !

EDIT 20h54 : Paul Di Resta a été exclu des qualifs pour voiture trop légère de 1,5 kg sur les 642 kg règlementaires. Il partira en dernière position.

Lewis Hamilton partira en pole position du GP de Grande-Bretagne demain sur le tracé de Silverstone. L’Anglais a coiffé sur le fil son équipier Rosberg, pour une nouvelle première ligne 100% Mercedes.

20130629-151456.jpg

Seul sous les 1’30

Avec son 1’29″607, Lewis est le seul à être passé sous la 1’30. Une superbe performance pour l’Anglais, et une nouvelle pole pour Mercedes, la meilleure équipe dans cet exercice en 2013. Il est loin le temps où les Flèches d’Argent n’y arrivaient pas !

Rosberg sécurise la deuxième place devant les deux RedBull de Vettel et Webber que l’on pensait en mesure d’aller chercher les Allemandes. La grosse perf du jour est pour DiResta 5e, Ricciardo 6e et sutil 7e. Ces trois-là devancent Grosjean, Räikkönen et Alonso, les trois déceptions de Q3. Mais Lotus et Ferrari ont peut-être joué la stratégie.

McLaren encore loin, Vergne déçu

Avec Ricciardo 6e, on pensait trouver Jean-Éric dans le même ordre d’idée au niveau classement. Mais une petite erreur en Q2 a empêché JEV de passer la barre.

Déception, mais habituelle celle-ci, pour McLaren encore hors du Top 10 avec Button 11e et Perez 14e. Massa est 12e.

En fin de classement, Charles Pic est le meilleur des Caterham/Marussia en prenant le dessus sur Bianchi.

20130629-151330.jpg

Crédit photo : Ferrari

F1 – Canada Qualifs : Vettel surnage

EDIT 23h50 : Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo pénalisés de deux places pour être sortis de la pitlane en se déportant sur la gauche pour sortir les premiers sur la piste.

39e pole de la carrière de Sebastian Vettel. Il devance dans des conditions difficiles Hamilton et un surprenant Bottas. Deception pour Grosjean, éliminé en Q1.

20130930-132355.jpg

La pluie a encore fait des siennes ! La qualification du GP du Canada a également été perturbée par le temps décidément peu clément à Montréal. Après une première sortie en pneus slicks pour « tâter » le terrain, les pilotes se sont vite résolus en Q1 à repasser les gommes intermédiaires.

Une piste piègeuse

Premier pilote à se faire surprendre, Max Chilton, auteur d’une petite sortie au freinage de l’épingle. A un quart d’heure de la fin de Q1, les premiers chronos commencent à tomber et ce sont les Mercedes de Rosberg et Hamilton qui se hissent au sommet de la hiérachie. Pourtant, Hamilton se fait surprendre au premier freinage et tire tout droit, sans bobo pour l’Anglais.

Comme lors des derniers essais libres, les positions changent sans cesse. Rosberg, Vettel prennent ainsi le commandement. Les petites erreurs continuent de fleurir dans le peloton, avec Button en gros travers dans le virage 3 tout comme Räikkönen, ou Alonso qui rate le premier virage.

Vettel va finalement réussir le meilleur temps, mais la grosse déception vient malheuresement une nouvelle fois de Romain Grosjean qui ne passe pas en Q2, gêné manifestement par une Mercedes en perdition. Désillusion pour le Français, mais qui de toute façon avait écopé de 10 places de pénalité après son accident avec Ricciardo à Monaco. Autre perdant de Q1, Paul Di Resta qui ne passe pas le cap de la prmeière partie des qualifs, lui qui avait réalisé le meilleur temps des EL1.

Le temps se gâte

Q2 débute, et la pluie redouble ! Les chronos vont vite s’en ressentir. Encore une fois, les Mercedes sont les plus promptes à dominer le classement. Mais Vettel reste le principal rival des deux Flèches d’Argent et dépasse Hamilton à sept minutes du terme de Q2.

Un Lewis Hamilton qui va nous gratifier d’un gros tout droit à l’amorce du virage 3. L’Anglais repart finalement, mais la piste devient de plus en plus compliquée, et les pilotes ne sont pas aidés par les pneus qui n’arrivent pas à monter en témpérature. Alonso, Vergne se loupent à la chicane finale, mais évitent le carton.

Tout le contraire de Felipe Massa qui part à la faute au virage 3, provoquant un drapeau rouge à moins de deux minutes de la fin de Q2. Son équipier Alonso vient alors tout juste de signer un chrono qui le replace en 5e position. Les deux RedBull sont alors en tête devant un étonnant Valtteri Bottas. Massa, Button, Ricciardo, Maldonado, Sutil et Gutierrez sont à ce moment-là éliminés. Ricciardo et Sutil vont réussir à améliorer au restart. Déception pour Button qui n’a pas franchi la ligne dans les temps pour une dernière tentative. Vergne passe largement en Q3, une nouvelle bonne perf’ pour le Français.

Bataille finale

On s’attendait à une bataille rangée. Mais Vettel a tué tout suspense sur son premier run. Le champion du monde a signé un 1’25″425 qui ne sera jamais battu, même si Lewis Hamilton aurait pu faire mieux, avant de se manquer à la dernière chicane. Vettel partira donc en pole devant Hamilton et la surprise Bottas, qui place sa Williams à la 3e place. Suivent Rosberg, Webber, Alonso, Vergne, Sutil, Räikkönen et Ricciardo

20130608-210155.jpg

Crédit photo : RedBull, Lotus F1 Team

F1 – Monaco Qualifs : Rosberg princier

Nico Rosberg décroche la pole position du GP de Monaco au terme d’une séance folle où la pluie a joué les trouble-fêtes. Il devance Lewis Hamilton et les deux RedBull de Vettel et Webber, bien revenues dans le match après des essais libres compliqués.

20130525-154354.jpg

Caterham première !

Non ce n’est pas une erreur, une Caterham est bel et bien passée en Q2. Profitant des déboires de Felipe Massa contraint d’assister à la première partie des qualifications depuis son stand, à cause d’une monoplace trop endommage suite à son crash du matin en EL3, Giedo VanderGarde hisse sa CT03 en Q2 pour la première fois de l’année. La contre-performance de Paul DiResta a bien aidé le coéquipier de Charles Pic. Le Français a été un temps qualifié pour Q2 avant que Hülkenberg notamment ne signe un chrono suffisant.

Grosjean piégé, la pluie joue à cache-cache

Le ciel menaçant et la piste encore humide du circuit monégasque ont piége Romain Grosjean en Q2. Pourtant bien en Q1, malgré une monoplace qui avait été endommagée ce matin dans un contact avec le mur de Ste-Dévote, le Français n’ pas réussi à se qualifier en Q3. La faute à une erreur stratégique. Grosjean n’a pas poursuivi son effort alors que la piste s’améliorait au fur et à mesure que l’on s’approchait de la fin de Q2. Dommage pour le Français, car dans le même temps, Räikkönen prenait le 2e chrono.

RedBull surprend, Mercedes confirme

En Q3, Rosberg et Hamilton ont été comme prévu les plus forts, mais leurs poursuivants ne sont pas ceux que l’on attendait. La deuxième ligne sera composée de Vettel et Webber, au volant des RedBull plus en forme que pendant les journées d’essais libres. Räikkönen et Alonso sont en 3e ligne devant Perez, Button, Sutil et Vergne qui partira 10e.
Départ de la course demain sur le coup des 14h, avec on espère le soleil au rendez-vous.

20130525-154307.jpg

Crédit photo : Nico Rosberg, Scuderia Ferrari

F1 Barcelone – Qualifs : Rosberg et les autres

Il y avait Nico et les autres aujourd’hui pour les qualifs du GP d’Espagne. Le pilote Mercedes signe une fantastique pole en devançant Hamilton de plus de 2/10e. Vettel complète le tiercé. Petite déception pour Alonso, 5e seulement.

20130511-151425.jpg

Mercedes très fort sur un tour

Avec ce fantastique chrono, Rosberg a encore prouvé que la W04 était performante sur un tour. Reste à confirmer en course, et on a vu en essais, que les Mercedes tenaient moins la distance que les RedBull, Ferrari ou Lotus.

Vettel est le premier poursuivant des Flèches d’Argent. Il emmène avec lui Räikkönen, Alonso, Massa, Grosjean, Webber, Perez et DiResta qui complète le Top 10. Déception pour les Ferrari et notamment Alonso qui pensait pouvoir jouer la première ligne.
Romain Grosjean aurait pu mieux figurer, mais une petite erreur dans son dernier tour lui coûte une meilleure position.

Maldonado, du paradis au cauchemar

L’an passé, il signait la pole, et remportait la course le lendemain. En 2013, Pastor Maldonado n’a pu hisser sa Williams-Renault en Q1. Cruelle désillusion.
Vergne et Ricciardo échouent de peu dans la lutte pour Q3. Button ne passe pas également, gêné par Gutierrez. C’est la première fois que Button est battu par Perez en qualifs.

A noter un incident entre Massa et Webber lors de Q2, où la Ferrari aurait gêné la RedBull. Les commissaires trancheront après Q3.

20130511-151338.jpg

Crédit photo : Lotus, Mercedes F1

F1 Bahrein – Qualifs : Rosberg le plus fort

C’est Nico Rosberg qui partira en pole position demain pour le GP de Bahrein. Le pilote Mercedes a surpris tout le monde, car on attendait plutôt une Ferrari ou une RedBull en pole au vu des rythmes en essais libres.

20130420-142146.jpg

Rosberg devra confirmer

Avec sa pole, Nico devra réussir un bon envol et surtout bien gérer son premier relais. La Mercedes est apparu un ton en dessous des Ferrari, RedBull ou Lotus sur des runs plus longs. Attention donc pour l’Allemand !

Vettel suit avec les deux Ferrari de Alonso et Massa. Le Brésilien profite des pénalités de Webber (suite à la collision avec Vergne en Chine) et de Hamilton qui a dû changer sa boîte avant les qualifs. Et avec son choix de pneus décalé (seul pilote en pneus durs), Massa peut faire un gros coup demain.

Les deux Force India de DiResta et Sutil confirment qu’elles auront un rôle à jouer demain en suivant les Ferrari. La déception vient de Räikkönen, dans le rythme lors des essais libres, mais étonnamment en retrait lors de ces qualifs. Une session manquée pour le Finlandais. Il misera sur son rythme en course.

Grosjean manque Q3

Encore une déception pour le Français. Lotus a apparemment tenté un pari qui n’a pas fonctionné. Romain a déclaré au micro de Canal + : « On a voulu jouer, c’est débile. »

Ricciardo a devancé Vergne chez Toro Rosso et Pic est le meilleur des deux petites équipes et devance Bianchi.

Crédit photo : Lotus F1 Team