F1 – Canada Qualifs : Vettel surnage

EDIT 23h50 : Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo pénalisés de deux places pour être sortis de la pitlane en se déportant sur la gauche pour sortir les premiers sur la piste.

39e pole de la carrière de Sebastian Vettel. Il devance dans des conditions difficiles Hamilton et un surprenant Bottas. Deception pour Grosjean, éliminé en Q1.

20130930-132355.jpg

La pluie a encore fait des siennes ! La qualification du GP du Canada a également été perturbée par le temps décidément peu clément à Montréal. Après une première sortie en pneus slicks pour « tâter » le terrain, les pilotes se sont vite résolus en Q1 à repasser les gommes intermédiaires.

Une piste piègeuse

Premier pilote à se faire surprendre, Max Chilton, auteur d’une petite sortie au freinage de l’épingle. A un quart d’heure de la fin de Q1, les premiers chronos commencent à tomber et ce sont les Mercedes de Rosberg et Hamilton qui se hissent au sommet de la hiérachie. Pourtant, Hamilton se fait surprendre au premier freinage et tire tout droit, sans bobo pour l’Anglais.

Comme lors des derniers essais libres, les positions changent sans cesse. Rosberg, Vettel prennent ainsi le commandement. Les petites erreurs continuent de fleurir dans le peloton, avec Button en gros travers dans le virage 3 tout comme Räikkönen, ou Alonso qui rate le premier virage.

Vettel va finalement réussir le meilleur temps, mais la grosse déception vient malheuresement une nouvelle fois de Romain Grosjean qui ne passe pas en Q2, gêné manifestement par une Mercedes en perdition. Désillusion pour le Français, mais qui de toute façon avait écopé de 10 places de pénalité après son accident avec Ricciardo à Monaco. Autre perdant de Q1, Paul Di Resta qui ne passe pas le cap de la prmeière partie des qualifs, lui qui avait réalisé le meilleur temps des EL1.

Le temps se gâte

Q2 débute, et la pluie redouble ! Les chronos vont vite s’en ressentir. Encore une fois, les Mercedes sont les plus promptes à dominer le classement. Mais Vettel reste le principal rival des deux Flèches d’Argent et dépasse Hamilton à sept minutes du terme de Q2.

Un Lewis Hamilton qui va nous gratifier d’un gros tout droit à l’amorce du virage 3. L’Anglais repart finalement, mais la piste devient de plus en plus compliquée, et les pilotes ne sont pas aidés par les pneus qui n’arrivent pas à monter en témpérature. Alonso, Vergne se loupent à la chicane finale, mais évitent le carton.

Tout le contraire de Felipe Massa qui part à la faute au virage 3, provoquant un drapeau rouge à moins de deux minutes de la fin de Q2. Son équipier Alonso vient alors tout juste de signer un chrono qui le replace en 5e position. Les deux RedBull sont alors en tête devant un étonnant Valtteri Bottas. Massa, Button, Ricciardo, Maldonado, Sutil et Gutierrez sont à ce moment-là éliminés. Ricciardo et Sutil vont réussir à améliorer au restart. Déception pour Button qui n’a pas franchi la ligne dans les temps pour une dernière tentative. Vergne passe largement en Q3, une nouvelle bonne perf’ pour le Français.

Bataille finale

On s’attendait à une bataille rangée. Mais Vettel a tué tout suspense sur son premier run. Le champion du monde a signé un 1’25″425 qui ne sera jamais battu, même si Lewis Hamilton aurait pu faire mieux, avant de se manquer à la dernière chicane. Vettel partira donc en pole devant Hamilton et la surprise Bottas, qui place sa Williams à la 3e place. Suivent Rosberg, Webber, Alonso, Vergne, Sutil, Räikkönen et Ricciardo

20130608-210155.jpg

Crédit photo : RedBull, Lotus F1 Team

F1 – Monaco Qualifs : Rosberg princier

Nico Rosberg décroche la pole position du GP de Monaco au terme d’une séance folle où la pluie a joué les trouble-fêtes. Il devance Lewis Hamilton et les deux RedBull de Vettel et Webber, bien revenues dans le match après des essais libres compliqués.

20130525-154354.jpg

Caterham première !

Non ce n’est pas une erreur, une Caterham est bel et bien passée en Q2. Profitant des déboires de Felipe Massa contraint d’assister à la première partie des qualifications depuis son stand, à cause d’une monoplace trop endommage suite à son crash du matin en EL3, Giedo VanderGarde hisse sa CT03 en Q2 pour la première fois de l’année. La contre-performance de Paul DiResta a bien aidé le coéquipier de Charles Pic. Le Français a été un temps qualifié pour Q2 avant que Hülkenberg notamment ne signe un chrono suffisant.

Grosjean piégé, la pluie joue à cache-cache

Le ciel menaçant et la piste encore humide du circuit monégasque ont piége Romain Grosjean en Q2. Pourtant bien en Q1, malgré une monoplace qui avait été endommagée ce matin dans un contact avec le mur de Ste-Dévote, le Français n’ pas réussi à se qualifier en Q3. La faute à une erreur stratégique. Grosjean n’a pas poursuivi son effort alors que la piste s’améliorait au fur et à mesure que l’on s’approchait de la fin de Q2. Dommage pour le Français, car dans le même temps, Räikkönen prenait le 2e chrono.

RedBull surprend, Mercedes confirme

En Q3, Rosberg et Hamilton ont été comme prévu les plus forts, mais leurs poursuivants ne sont pas ceux que l’on attendait. La deuxième ligne sera composée de Vettel et Webber, au volant des RedBull plus en forme que pendant les journées d’essais libres. Räikkönen et Alonso sont en 3e ligne devant Perez, Button, Sutil et Vergne qui partira 10e.
Départ de la course demain sur le coup des 14h, avec on espère le soleil au rendez-vous.

20130525-154307.jpg

Crédit photo : Nico Rosberg, Scuderia Ferrari

F1 Barcelone – Qualifs : Rosberg et les autres

Il y avait Nico et les autres aujourd’hui pour les qualifs du GP d’Espagne. Le pilote Mercedes signe une fantastique pole en devançant Hamilton de plus de 2/10e. Vettel complète le tiercé. Petite déception pour Alonso, 5e seulement.

20130511-151425.jpg

Mercedes très fort sur un tour

Avec ce fantastique chrono, Rosberg a encore prouvé que la W04 était performante sur un tour. Reste à confirmer en course, et on a vu en essais, que les Mercedes tenaient moins la distance que les RedBull, Ferrari ou Lotus.

Vettel est le premier poursuivant des Flèches d’Argent. Il emmène avec lui Räikkönen, Alonso, Massa, Grosjean, Webber, Perez et DiResta qui complète le Top 10. Déception pour les Ferrari et notamment Alonso qui pensait pouvoir jouer la première ligne.
Romain Grosjean aurait pu mieux figurer, mais une petite erreur dans son dernier tour lui coûte une meilleure position.

Maldonado, du paradis au cauchemar

L’an passé, il signait la pole, et remportait la course le lendemain. En 2013, Pastor Maldonado n’a pu hisser sa Williams-Renault en Q1. Cruelle désillusion.
Vergne et Ricciardo échouent de peu dans la lutte pour Q3. Button ne passe pas également, gêné par Gutierrez. C’est la première fois que Button est battu par Perez en qualifs.

A noter un incident entre Massa et Webber lors de Q2, où la Ferrari aurait gêné la RedBull. Les commissaires trancheront après Q3.

20130511-151338.jpg

Crédit photo : Lotus, Mercedes F1

F1 Bahrein – Qualifs : Rosberg le plus fort

C’est Nico Rosberg qui partira en pole position demain pour le GP de Bahrein. Le pilote Mercedes a surpris tout le monde, car on attendait plutôt une Ferrari ou une RedBull en pole au vu des rythmes en essais libres.

20130420-142146.jpg

Rosberg devra confirmer

Avec sa pole, Nico devra réussir un bon envol et surtout bien gérer son premier relais. La Mercedes est apparu un ton en dessous des Ferrari, RedBull ou Lotus sur des runs plus longs. Attention donc pour l’Allemand !

Vettel suit avec les deux Ferrari de Alonso et Massa. Le Brésilien profite des pénalités de Webber (suite à la collision avec Vergne en Chine) et de Hamilton qui a dû changer sa boîte avant les qualifs. Et avec son choix de pneus décalé (seul pilote en pneus durs), Massa peut faire un gros coup demain.

Les deux Force India de DiResta et Sutil confirment qu’elles auront un rôle à jouer demain en suivant les Ferrari. La déception vient de Räikkönen, dans le rythme lors des essais libres, mais étonnamment en retrait lors de ces qualifs. Une session manquée pour le Finlandais. Il misera sur son rythme en course.

Grosjean manque Q3

Encore une déception pour le Français. Lotus a apparemment tenté un pari qui n’a pas fonctionné. Romain a déclaré au micro de Canal + : « On a voulu jouer, c’est débile. »

Ricciardo a devancé Vergne chez Toro Rosso et Pic est le meilleur des deux petites équipes et devance Bianchi.

Crédit photo : Lotus F1 Team

F1 Chine – Qualifications : Hamilton en pole, Webber disqualifié

EDIT 11h50 : Mark Webber est exclu des qualifs, pour échantillon d’essence insuffisant dans sa RedBull à l’issue de la séance. Il restait dans le réservoir environ 150 ml, et le règlement stipule que si une voiture ne rejoint pas les stands après une séance, il faut fournir au moins un litre d’essence plus ce qui aurait été consommé si la voiture était rentrée. C’est ce qui était arrivé à Vettel à Abu Dhabi en 2012. L’Australien partira dernier.

Lewis Hamilton décroche la pole position du GP de Chine, sa première avec Mercedes. Il partira devant Kimi Räikkönen et Fernando Alonso. Vettel est seulement 9e mais a passé un train de mediums en Q3, et Mark Webber n’a pas passé Q2, victime d’un souci d’essence.

Mercedes attaque, Toro Rosso proche du KO

Sur la piste surchauffée de Shanghai, les Mercedes ont confirmé en Q1 leur potentiel. Hamilton a devancé Rosberg, et seul Massa, très en vue depuis le début du week-end, a signé un chrono sous les 1’36 pour se rapprocher des deux W04. Les favoris se sont sortis sans dommages de Q1, même si Toro Rosso, parti pour ne faire qu’un seul tour lancé, a du faire ressortir en urgence Vergne et Ricciardo pour que ceux-ci établissent un meilleur temps que Bianchi, puis Bottas pour passer en Q2. Chilton a été victime d’un souci de pression d’eau sur sa Marussia.

Webber out en Q2

C’est l’autre grosse info du jour. Mark Webber sorti en Q2. L’Australien a été contraint de garer sa RedBull au virage 14. Les premières infos font état d’un problème de pression d’essence (info RedBull), mais une panne d’essence pure et simple serait aussi possible. Cruelle désillusion pour Webber, dans le rythme de son coéquipier depuis le début du week-end.
Hamilton a encore signé la meilleure marque en Q2, mais les écarts se sont resserrés derrière la Mercedes W04 de l’Anglais. A noter la belle perf’ de Ricciardo qui hisse sa Toro Rosso en Q3, au contraire de Sergio Perez une nouvelle fois absent de cette ultime session de qualifs.

Hamilton le plus fort

C’est donc Lewis Hamilton qui signe la pole position. Il devance Kimi Räikkönen et Fernando Alonso. Un Kimi qui a quand même déclaré ne pas avoir la vitesse attendue !
Vettel est seulement 9e après avoir passé les pneus mediums. Signe que RedBull a privilégié la course aux qualifs. Nous verrons demain si le choix était le bon. Romain Grosjean est 6e et possède donc une bonne chance de bien figurer demain.

20130413-090846.jpg

Crédit photo : Jérôme d’Ambrosio

F1 Malaisie – Qualifs : Vettel le plus fort sous la pluie

Edit 12h15 : Kimi Raïkkönen pénalisé de 3 places sur la grille pour avoir gêné Rosberg en qualifs.

Sebastian Vettel a décroché la pole position lors des qualifs du GP de Malaisie. Il relègue dans des conditions humides sur la fin de session, les deux Ferrari de Massa et Alonso à plus de 0″9. Chez les Frenchies, Grosjean n’a pas passé Q2 et Vergne, Pic et Bianchi se sont arrêtés en Q3.

Vergne out en Q1

Déception pour le pilote français de Toro Rosso éliminé en Q1. Vergne qui a dominé Ricciardo depuis le début de saison n’a pas pu se qualifier pour la deuxième partie des qualifs. Il est accompagné par Bottas et sa Williams, décidément peu en vue, Bianchi, Pic, Chilton et VanderGarde. On notera encore une fois le superbe chrono de Jules Bianchi avec sa Marussia, très proche de la Wiliams de Valtteri Bottas. C’est Sutil qui a signé le meilleur temps de Q1. Attention aux Force India très en verve sur le circuit de Sepang.

La pluie s’en mêle, Grosjean patauge

Elle a joué à cache-cache, mais finalement elle est venue faire un tour à Sepang. La pluie a fait son apparition en Q2, perturbant grandement la séance. Première victime, DiResta auteur d’une jolie pirouette artistique. Dès lors c’est le chambardement. Et à ce petit jeu Romain Grosjean se fait piéger et ne termine que 11e aux portes de Q3. Mauvaise appréciation météo et des pneus chez Lotus apparemment.
Autre éliminé de marque Paul DiResta alors que sa Force India jouait les premiers rôles. L’écurie a rappelé l’Anglais alors que d’autres pilotes pouvaient menacer son chrono.

Les favoris sont présents en Q3, avec notamment le retour des McLaren de Button et Perez. La lutte pour la pole s’annonçait chaude.

Vettel assomme la concurrence

Avec la piste humide, les écuries avaient un choix à faire entre intermédiaires et slicks pour les plus braves. Il n’est pas rare de voir une partie de Sepang humide et une autre sèche. Choix crucial donc. De quoi néanmoins économiser les pneus secs pour demain, et pouvoir voir venir pour la cours en terme de stratégie, tant la dégradation des pneus joue un rôle primordial cette année.

Les inter sont le choix de la plupart des pilotes, et Vettel signe un premier temps de référence, collant près de 1″3 à Rosberg. Massa se fait une énorme chaleur au virage 8 mais prend le 4e temps provisoire. Pour Räikkönen, Q3 se joue un seul vrai tour lancé. Le Finlandais va cependant commettre une petite faute.

Mais les autres gros bras n’ont pas dit leur dernier mot. Hamilton, puis Alonso signent un superbe chrono, avant que Vettel ne mette tout le monde d’accord avec presque 1″ d’avance. 38e pole pour l’Allemand qui partira devant un excellent Massa qui se qualifie mieux qu’Alonso pour la 4e fois d’affilée. Signe que Felipe est vraiment de retour.
Derrière suivent Hamilton, Webber Räikkönen, Button, Sutil et Perez. McLaren est de retour dans le top 10, mais la marche poir la pole est encore trop haute.

Rendez-vous pour la course demain à 9h.

20130323-100618.jpg

Crédit photo : Ferrari

Hamilton en pole à Interlagos

Superbe Lewis Hamilton qui décroche la pole pour son dernier GP avec McLaren. C’est la 26e pole de l’Anglais, qui devance Button et Webber. Vettel est 4e et Alonso 7e, après la pénalité de Maldonado.

McLaren plus forte

Déjà à Austin, puis depuis hier à Interlagos, les McLaren semblent avoir pris le dessus sur les RedBull en cette fin de saison. Hamilton confirme avec cette pole position et Button le suit de très près.
Dans la course au titre, Vettel a encore pris un petit avantage sur Alonso. Le double champion du monde en titre s’élancera 4e, alors que son rival de Ferrari partira 7e. Au vu de la performance de Massa (5e), on est en droit de se demander si Alonso n’a pas déjà anticipé une météo capricieuse demain, avec un package aéro et des réglages en conséquences. A voir lors des interviews.

Grosjean out dans un accrochage

Pour Romain Grosjean, les qualifs se sont arrêtées dès Q1 avec un contact avec une HRT (De La Rosa). Changement d’aileron avant obligatoire pour le Français, et impossible d’améliorer derrière.

Sinon on notera la bonne surprise avec Maldonado 6e et Hulkenberg 7e. Mais le pilote Williams a été pénalisé de 10 places pour avoir ignorer la pesée. Ceci lui vaut une réprimande (3e de l’année) et donc une pénalité (article 18.2 du règlement sportif). Alonso remonte donc 7e.

Grille de départ via autosport.com (Maldonado recule de 10 places)

1. Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1m12.458s
2. Jenson Button McLaren-Mercedes 1m12.513s + 0.055
3. Mark Webber Red Bull-Renault 1m12.581s + 0.123
4. Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1m12.760s + 0.302
5. Felipe Massa Ferrari 1m12.987s + 0.529
6. Pastor Maldonado Williams-Renault 1m13.174s + 0.716
7. Nico Hulkenberg Force India-Mercedes1m13.206s + 0.748
8. Fernando Alonso Ferrari 1m13.253s + 0.795
9. Kimi Raikkonen Lotus-Renault 1m13.298s + 0.840
10. Nico Rosberg Mercedes 1m13.489s + 1.031
Q2 cut-off time: 1m14.048s Gap **
11. Paul di Resta Force India-Mercedes 1m14.121s + 0.912
12. Bruno Senna Williams-Renault 1m14.219s + 1.010
13. Sergio Perez Sauber-Ferrari 1m14.234s + 1.025
14. Michael Schumacher Mercedes 1m14.334s + 1.125
15. Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 1m14.380s + 1.171
16. Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 1m14.574s + 1.365
17. Jean-Eric Vergne Toro Rosso-Ferrari 1m14.619s + 1.410
Q1 cut-off time: 1m16.744s Gap *
18. Romain Grosjean Lotus-Renault 1m16.967s + 1.892
19. Vitaly Petrov Caterham-Renault 1m17.073s + 1.998
20. Heikki Kovalainen Caterham-Renault 1m17.086s + 2.011
21. Timo Glock Marussia-Cosworth 1m17.508s + 2.433
22. Charles Pic Marussia-Cosworth 1m18.104s + 3.029
23. Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1m19.576s + 4.501
24. Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1m19.699s + 4.624

107% time: 1m20.330s

Vettel en pole position du GP des USA

Imbattable Sebastian Vettel qui partira en pole position demain sur le Circuit Of The Americas. C’est la 36e pole de sa carrière. Il devance Hamilton, formidable combattant, et Webber. Alonso est 8e

RedBull parait intouchable

Premier lors de toutes les séances d’essais libres, Vettel a remis le couvert sur le tracé texan. On pensait au vu des écarts en Q1 et Q2 que l’Allemand écraserait tout le monde, il ne bat Lewis Hamilton que d’un peu plus de 1/10e. Belle résistance du pilote McLaren. Toutefois, la RedBull semble vraiment au-dessu du lot. Clairement l’écurie a choisi l’option d’une vitesse de pointe moindre, mais avec une aéro qui bénéficie à Vettel dans les parties sinueuses. Ceci couplé au DRS de la voiture qui marche superbement, RedBull s’est beaucoup moins plaint du manque de grip du tracé tout neuf d’Austin que les autres écuries.

Mark Webber sécurise une jolie troisième place. Mais où est Alonso ? 8e, ce sera la position de départ du pilote espagnol. Une vraie déception pour Alonso qui doit marquer 11 points de plus que Vettel pour être champion. Cela risque d’être compliqué, et Vettel pourrait décrocher le titre à l’issue de ce GP.

Lotus en forme

Si Ferrari et Alonso ont coulé, Lotus apprécie le COTA. Sans sa pénalité de 5 places pour changement de boîte de vitesses, Romain Grosjean serait parti 4e. Kimi Raïkkönen prend la place avec son 5e temps qui se transforme en 2e ligne. Kimi pourrait jouer un rôle demain.
Schumacher et Massa suivent derrière. Une bonne perf’ pour la Mercedes. Du côté des déceptions, on note la non qualification en Q3 de Button, accablé par un souci mécanique lors de Q2.

Rendez-vous demain à 20h pour la course.

Lewis Hamilton en pole position à Abu Dhabi

EDIT de 19h46, après plus de 4h30, les commissaires ont exclu Sebastian Vettel des qualifications pour « Quantité d’essence insuffisante ». Il restait 850 ml d’essence dans le réservoir de la RedBull de l’Allemand. Le champion du monde partira donc dernier demain

Lewis Hamilton partira en pole position sur la circuit du Yas Marina à Abu Dhabi. Le pilote McLaren a archi-dominé les qualifs et devance Mark Webber et Pastor Maldonado. Coup dur pour Alonso, seulement 7e

Hamilton était bouillant depuis le début du week-end, ceci s’est confirmé en qualifs. Dominateur en Q2, le pilote anglais a collé 3 dixièmes aux deux RedBull de Webber et Vettel lors de Q3. Comme l’an passé, Lewis pourrait décrocher une nouvelle victoire à Abu Dhabi.

La perf de ces qualifs est à mettre au crédit de Pastor Maldonado, superbe 4e avec sa Williams-Renault. Maldonado confirme ici la bonne tenue des Williams depuis la Corée, mais attention à ne pas retomber sur le courant alternatif qui frappe parfois les monoplaces Williams.

Le perdant des qualifs est sans aucun doute Fernando Alonso, seulement 7e. Peut-être un tournant dans la course au titre mondial. Mais Ferrari a montré encore une fois de belles dispositions sur les longs relais, et cela sauvera sans doute la course des Rouges. Mais partir 7e sur un tracé où il peut être compliqué de doubler (cf. Alonso en 2010 face à Petrov) est un vrai handicap. Fernando devra faire preuve de tout son talent pour remonter ! Surtout que des tensions sont apparues au sein de la Scuderia en Inde puis à Abu Dhabi, sur le manque d’évolutions de la F2012 : http://www.eurosport.fr/formule-1/ferrari-tensions-entre-fernando-alonso-et-pat-fry-qualifications-ratees_sto3479647/story.shtml

Grille de départ

1. Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1m40.630s
2. Mark Webber Red Bull-Renault 1m40.978s + 0.348
3. Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1m41.073s + 0.443 (EXCLU, partira dernier)
4. Pastor Maldonado Williams-Renault 1m41.226s + 0.596
5. Kimi Raikkonen Lotus-Renault 1m41.260s + 0.630
6. Jenson Button McLaren-Mercedes 1m41.290s + 0.660
7. Fernando Alonso Ferrari 1m41.582s + 0.952
8. Nico Rosberg Mercedes 1m41.603s + 0.973
9. Felipe Massa Ferrari 1m41.723s + 1.093
10. Romain Grosjean Lotus-Renault 1m41.778s + 1.148
Q2 cut-off time: 1m41.907s Gap **
11. Nico Hulkenberg Force India-Mercedes 1m42.019s + 1.118
12. Sergio Perez Sauber-Ferrari 1m42.084s + 1.183
13. Paul di Resta Force India-Mercedes 1m42.218s + 1.317
14. Michael Schumacher Mercedes 1m42.289s + 1.388
15. Bruno Senna Williams-Renault 1m42.330s + 1.429
16. Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 1m42.606s + 1.705
17. Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 1m42.765s + 1.864
Q1 cut-off time: 1m43.582s Gap *
18. Jean-Eric Vergne Toro Rosso-Ferrari 1m44.058s + 2.561
19. Heikki Kovalainen Caterham-Renault 1m44.956s + 3.459
20. Charles Pic Marussia-Cosworth 1m45.089s + 3.592
21. Vitaly Petrov Caterham-Renault 1m45.151s + 3.654
22. Timo Glock Marussia-Cosworth 1m45.426s + 3.929
23. Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1m45.766s + 4.269
24. Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1m46.382s + 4.885

107% time: 1m48.601s
* Gap to quickest in Q1

Grille via autosport.com

Sebastian Vettel le Maharadjah

Nouvelle pole position pour le champion du monde en titre Sebastian Vettel. Il devance son coéquipier Mark Webber et Lewis Hamilton. Fernando Alonso est 5e

Le GP d’Inde 2011 avait été une domination sans partage de Vettel, l’édition 2012 en est pour le moment un remake parfait. Sebastian Vettel n’a laissé à personne le soin de s’emparer de la pole. Domnateur vendredi, le pilote RedBull a cette fois dû batailler pour partir en première position. Il ne devance Webber que de 0.044s. Mais l’essentiel est là pour Vettel, il part en pole et son rival est loin derrière.

Loin, cela signifie une 5e place pour Alonso. Jamais le pilote Ferrari n’a pu se hisser au niveau des RedBul lors des qualifs. Pire encore, il est devancé par les 2 McLaren de Hamilton et Button, qui ne vont pas se gêner pour essayer de titiller les RedBull.
Si Alonso veut rester au contact de Vettel, il va falloir un petit miracle demain matin.

Au chapitre des déceptions, Romain Grosjean, éliminé dès Q2 et surtout les Force India, incapables de passer en Q3 pour le GP National de l’écurie. A Hulkenberg et DiResta de montrer les couleurs orange et verte demain !

La grille de départ

1. Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1m25.283
2. Mark Webber Red Bull-Renault 1m25.327 + 0.044
3. Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1m25.544 + 0.261
4. Jenson Button McLaren-Mercedes 1m25.659 + 0.376
5. Fernando Alonso Ferrari 1m25.773 + 0.490
6. Felipe Massa Ferrari 1m25.857 + 0.574
7. Kimi Raikkonen Lotus-Renault 1m26.236 + 0.953
8. Sergio Perez Sauber-Ferrari 1m26.360 + 1.077
9. Pastor Maldonado Williams-Renault 1m26.713 + 1.430
10. Nico Rosberg Mercedes no time
Q2 cut-off time: 1m26.939s Gap **
11. Romain Grosjean Lotus-Renault 1m26.136s + 0.701
12. Nico Hulkenberg Force India-Mercede 1m26.241s + 0.806
13. Bruno Senna Williams-Renault 1m26.331s + 0.896
14. Michael Schumacher Mercedes 1m26.574s + 1.139
15. Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 1m26.777s + 1.342
16. Paul di Resta Force India-Mercede 1m26.989s + 1.554
17. Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 1m27.219s + 1.784
Q1 cut-off time: 1m27.517s Gap *
18. Jean-Eric Vergne Toro Rosso-Ferrari 1m27.525s + 1.477
19. Vitaly Petrov Caterham-Renault 1m28.756s + 2.708
20. Heikki Kovalainen Caterham-Renault 1m29.500s + 3.452
21. Timo Glock Marussia-Cosworth 1m29.613s + 3.565
22. Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1m30.592s + 4.544
23. Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1m30.593s + 4.545
24. Charles Pic Marussia-Cosworth 1m30.662s + 4.614

(Grille via autosport.com)