IndyCar : Briscoe chez Ganassi, Kanaan dans la « Target »

Le nom du remplaçant de Dario Franchitti dans la monoplace « Target » de chez Ganassi tenait en haleine le monde de l’Indy. C’est finalement le nouveau venu dans l’écurie Tony Kanaan qui prendra place dans la n°10 alors que l’autre recrue Ryan Briscoe pilotera la n°8 pour son retour chez Ganassi.

20131213-172652.jpg

On rappelle que Dario Franchitti, quadruple champion Indy et triple vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis, avait du mettre un terme à sa carrière après son gros accident de Houston. Du coup, les rumeurs se sont amplifiées pour connaitre le nom de son remplaçant. Paul Di Resta, éjecté de chez Force India en F1 a été un moment envoyé dans la DW12 de son cousin, avant que Alex Tagliani, le Canadien, déjà pilote IndyCar ne tienne la corde. De plus, avec l’implantation récente de Target au Canada, tout semblait bien se concilier.

Mais au final, le vainqueur de l’Indy 500 2013 et nouvelle recrue de Ganassi en provenance de KV Racing, Tony Kanaan sera le remplaçant de Dario. À ses côtés, c’est un revenant dans la discipline Ryan Briscoe qui prendra place dans la Chevrolet n°8. Briscoe est un ancien de chez Penske Racing (2008-2012) et Ganassi (2005) avec notamment une troisième place au général en 2009. L’an passé, il n’avait pas roulé dans la série, mais avait pris part aux 24 Heures du Mans chez Level 5 Motorsports.

Crédit photo : Ganassi

NASCAR – Miami : Johnson passe la six

Malgré une petite frayeur à 60 tours de l’arrivée, Jimmie Johnson décroche son sixième titre de champion de la série Sprint Cup. Matt Kenseth a tout tenté mais rien ne pouvait déstabiliser le pilote Hendrick. Denny Hamlin sauve sa saison avec une victoire.

20131118-103458.jpg

Nous sommes au 193e tour. La course vient d’être interrompue pour un débris et un nouveau restart est donné. Dans le peloton, Jimmie Johnson et Matt Kenseth, les deux rivaux pour le titre se retrouvent côte à côte. Un contact a lieu et Johnson manque de partir à la faute. Sa Chevrolet 48 est légèrement abîmée à l’avant-gauche, mais il peut continuer, depuis la 23e place.

Ce fut LE moment de tension de cette ultime course de l’année 2013. Et comme toujours cette saison, lorsque les choses semblent tourner mal pour l’écurie 48, Johnson garde son calme et va faire ce qu’il faut pour remonter petit à petit dans la hiérarchie. Avec une 9e place au final, il décroche son sixième titre en NSCS, lui qui devait finir au pire … 23e pour être sacré sans se préoccuper du résultat de Matt Kenseth et Kevin Harvick, les deux derniers potentiels concurrents pour la couronne.

Kenseth domine, Hamlin s’impose

Dominateur depuis les essais, le pilote Joe Gibbs va mener durant plus de la moitié de la course. Derrière lui, Johnson n’est jamais très loin, et opère un vrai marquge à la culotte sur la Toyota n°20. Earnhardt Jr., Hamlin, ou Kyle Busch se montrent également aux avant-postes. Le premier perdant reste Harvick qui va tomber comme une pierre dans le classement après des réglages peu adaptés.

Au 167e tour, Denny Hamlin passe son équipier Kenseth et … va filer tout simplement vers la victoire ! Le pilote de la Toyota FedEx, victime d’une grosse sortie en début d’année à Fontana, qui l’avait laissé avec une vertèbre fracturée voulait absolument finir sur une bonne note et démontrer que sans ses soucis de dos (qui lui ont fait manquer quatre courses), il aurait pu jouer le titre. Avec ce succès, Hamlin poursuit sa série de saisons avec au moins un passage sur la Victory Lane; série portée à 7.

Matt Kenseth termine 2e devant Dale Jr, Martin Truex Jr qui effectuait sa dernière course pour la Michael Waltrip Racing avant son départ pour la Furniture Row, Clint Bowyer et l’ancien champion Brad Keselowski. Kyle Busch est 7e, Johnson 9e, Harvick 10e finalement. Montoya pour sa dernière course avant son retour en IndyCar chez Penske Racing obtient la 18e place et Danica Patrick finit 20e.

La NASCAR sera de retour au mois de février avec le fameux Daytona 500.

Crédit photo : NASCAR

IndyCar : Franchitti contraint d’arrêter sa carrière

20131115-085506.jpgL’annonce en a choqué plus d’un. C’est hier soir que Dario Franchitti, pilote Ganassi en IndyCar, a fait savoir qu’il ne poursuivrait pas sa carrière en sport automobile. L’Ecossais avait été victime d’une très violente sortie en octobre lors de la manche de Houston qui lui avait laissé deux fractures à une vertèbre et la cheville droite. Après plusieurs opérations, les médecins ont pourtant conseillé au pilote de 40 ans de mettre une terme à sa carrière. Un conseil suivi par Dario qui a déclaré : « Un mois s’est écoulé depuis le crash, et en se basant sur l’avis expert des médecins qui ont traité et examiné ma tête et mes blessures médullaires ayant découlé de mon accident, le meilleur conseil médical qui m’ait été donné est que je dois arrêter de courir. Ils ont été très clairs quant au fait que les risques encourus en poursuivant ma carrière sont trop importants et pourraient être préjudiciables à ma santé sur le long terme. En me basant sur ce conseil médical, je n’ai pas d’autre choix que d’arrêter. »

Une perte pour l’Indy

En plus d’un homme de classe, c’est un immense champion que perd l’Indy et le sport automobile en général. Quadruple champion de la série en 2007, 2009, 2010 et 2011, Dario a aussi remporté à trois reprises l’Indy 500, plus 33 victoires. L’Ecossais a tenu à remercier tous ceux qui l’ont soutenu dans sa carrière et notamment l’écurie Ganassi, avec qui il a décroché ses plus beaux succès. « Courir a été ma vie durant 30 ans et c’est très dur de penser que le pilotage est dorénavant fini. J’avais hâte d’aborder la saison 2014 au sein du Target Chip Ganassi Racing avec l’objectif d’empocher une quatrième victoire à Indy 500 et une cinquième couronne de champion IndyCar. Je tiens à remercier mes adversaires, mes compagnons d’écurie, mes équipes et mes sponsors pour leur incroyable support durant cette extraordinaire aventure. J’aimerais aussi remercier Hogan Racing, Team Kool Green et Andretti Green Racing pour m’avoir offert ces opportunités de concourir, et spécialement le Target Chip Ganassi Racing, qui est devenu pour moi comme un famille depuis je l’ai rejoint en 2008. Et je m’en voudrais si je ne remerciais pas mes fans à travers le monde. Je ne pourrai jamais assez vous remercier pour m’avoir supporter durant toutes ces années. » Franchitti restera impliqué dans la série Indy chez Ganassi. On ne sait pas encore qui remplacera cet immense champion dans la monoplace Target.

NASCAR – Texas : Johnson assure, Gordon s’écroule

Grâce à une course pleine de maîtrise, Jimmie Johnson récupère la tête du Chase devant Matt Kenseth qui a assuré le coup hier sur l’ovale du Texas. Jeff Gordon et Kyle Busch ont dit adieu au titre.

20131104-100307.jpg

Deux courses désormais avant la fin de l’année en Sprint Cup et le suspense reste entier. Si Jimmie Johnson a dominé de la tête et des épaules de rendez-vous texan, Matt Kenseth n’a pas baissé les bras en prenant la quatrième place du jour derrière Earnhardt Jr et Logano. Sept points séparent aujourd’hui les deux derniers prétendants sérieux au titre 2013, car chez les poursuivants, la course du AAA500 aura été dévastatrice.

Gordon et Kyle Busch perdent tout

A l’issue d’une course assez fluide, cinq interruptions au total, les deux grands perdants se nomment Kyle Busch et Jeff Gordon. Eux qui avaient encore une chance de jouer le championna ont certainement vu leurs derniers espoirs s’envoler sur l’ovale du Texas. Parti à la faute sur crevaison, Gordon a été contraint de rentrer dans les garages pour réparer. Kyle a également tapé le mur et a connu une course compliquée par la suite, terminant 17e au final. Seul Kevin Harvick, 3e du général ce matin à 40 points, peut encore espérer un miracle, si les deux larrons Johnson et Kenseth connaissent des soucis.

Johnson intouchable

Sur ce tracé d’1,5 mile, on attendait logiquement Matt Kenseth, réputé très fort et vainqueur de quatre courses en 2013 sur des ovales similaires. Mais hier, la Chevrolet 48 emmenée par le quintuple champion NASCAR était sur une autre planète. 255 tours menés sur 334, une bataille initiale face à un Carl Edwards bien inspiré avant son abandon au 187e tour et plus de 4″ d’avance à l’arrivée sur son équipier Dale Jr. excellent deuxième devant Logano et sa Ford de chez Penske.

Il reste deux courses à Phoenix et Miami-Homestead pour déterminer qui de Johnson ou Kenseth décrochera la timbale en 2013. Une couronne qui pourrait être attribuée dès la semaine prochaine en cas de problème pour l’un ou l’autre des deux rivaux.

Crédit photo : Nascar

NASCAR – Martinsville : Gordon se relance

« Il ne faut jamais sous-estimer le coeur d’un champion. » Cette phrase de Rudy Tomjanovich, ancien coach des Houston Rockets en NBA, s’est parfaitement appliquée à Jeff Gordon hier. Le quadruple champion a remporté sa première victoire de la saison et sa 8e sur l’ovale de Martinsville et se replace du coup au championnat. Johnson et Kenseth sont désormais à égalité à l’issue d’une course intense.

20131028-083112.jpg

Johnson-Kenseth, Kenseth-Johnson. La première grande partie de la course a été dominée par les deux leaders du Chase. Malgré les nombreuses interruptions causées par les diverses poussettes et autres casses mécaniques, les deux larrons sont passés au travers des avatars pour pointer en bonne position à l’amorce du sprint final.

Un Carl Edwards chaud bouillant

Le pilote de la Roush Fenway Racing a été un des éléments perturbateurs de cette course de Martinsville. Dès le début de course, la Ford 99 est impliquée dans plusieurs contacts avec Burton ou Kvapil. Les vengeances étant de mise sur la plus petite piste de l’année, le peloton s’est souvent énervé comme en témoigne la furia à 100 tours de l’arrivée dans laquelle a été pris Johnson.

Edwards, Busch, Bowyer, tous s’en sont pris au quintuple champion Nascar, au point que l’on s’est demandé quand la 48 finirait en toupie. Johnson a pourtant fait parler toute sa maîtrise et s’est retrouvé dans le bon paquet pour le sprint final à 50 tours du but.

Gordon en impose

Sur une longue séquence finale sous drapeau vert, Jeff Gordon va effectuer le dépassement pour la gagne sur Kenseth à 22 tours du but. Gordon décroche une victoire très importante dans l’optique du championnat puisque elle lui permet de remonter 3e au général à 27 points du duo de tête.

Car oui, c’est un aigle à deux têtes qui est ce matin en tête du Chase. Matt Kenseth, 2e hier, un peu à la surprise générale tant ses performances sur ces petits ovales étaient en-dessous de celles de Johnson auparavant, reprend la tête à Johnson au bénéfice du nombre de victoires (7 contre 5). Kyle Busch a encore perdu du terrain hier. Il sera difficile pour le pilote Joe Gibbs d’être titré.

Gordon s’impose devant Kenseth, Bowyer, Keselowski et Johnson. Très belle course également de Danica Patrick sur un circuit compliqué pour les rookies. Danica termine 17e, première voiture non dans le tour, à l’issue d’une course sage où elle aura évité les nombreux accrochages.

Crédit photo : Nascar