Nascar – Fontana : Busch gagne, Hamlin et Logano se sortent

EDIT 25/03, 21h44 : Fracture de compression de L1 diagnostiquée pour Hamlin.

EDIT 23h40 : Hamlin est « alerte et conscient » mais est transporté à l’hôpital pour une évaluation. Joey Logano déclare qu’il ne regrette pas avoir piloté ainsi, que ce soit sur Stewart ou Hamlin.

Kyle Busch remporte une course de Fontana extrêmement hachée et marquée par le final incroyable entre Hamlin et Logano. Les deux ennemis se sont sortis dans le dernier virage alors qu’ils étaient en tête. Hamlin a été évacué en ambulance suite au crash, mais est sorti seul de sa voiture.

20130324-233035.jpg

Keselowski et Biffle à l’arrière

Avant le départ, Keselowski et Biffle ont changé leur moteur Ford. Les deux partiront donc de l’arrière du peloton. Au drapeau vert, Hamlin le poleman se fait passer par Kyle Busch qui va prendre rapidement les commandes. Alors que l’an passé, la course avait été fluide, les premières interruptions vont vite survenir.

David Stremme va partir en tête-à-queue, provoquant le premier yellow flag, puis juste après le restart, Timmy Hill va casser son moteur. Sur l’huile de Hill, Kahne, Gordon, Kurt Busch, Keselowski ou encore Clint Bowyer vont glisser et frotter copieusement le mur extérieur. Plusieurs têtes d’affiche sont déjà en difficulté, mais ils pourront repartir après un passage par les stands. Au restart, Joey Logano vient se mêler à la lutte pour la première place. On est au 45e tour.

Harvick flashé

Au premier arrêt sous drapeau vert, tout se passe bien pour les leaders, sauf pour Kevin Harvick, chronométré trop vite dans la voie des stands. Pénalité pour la 29. Devant, Stewart mène mais doit s’arrêter. C’est Kyle Busch qui reprend les commandes de la course au 76e tour.

Un nouveau yellow flag va intervenir au 91e tour pour une touchette de Gordon sur le mur, ayant projeté des débris. Kyle Busch voit son petit matelas d’avance anéanti. Hamlin repart premier au drapeau vert.

Les victimes de l’huile de Hill souffrent

Kyle Busch reprend son bien très vite et les positions se figent durant une vingtaine de tours, avant que Nemechek crève et tape le mur. Drapeau jaune à 84 tours du but. Earnhardt Jr. perd beaucoup de temps dans les stands, soucis d’écrous tombés.

Pour les pilotes victimes de l’huile de Hill en début de course, la situation n’est pas des meilleures. Kurt Busch est à un tour, Keselowski lutte en 16e place … Cet avatar du début d’épreuve handicape fortement ces pilotes, alors que la Toyota 18 de Busch relance en tête à 75 tours de l’arrivée, avant que Logano ne lui grille la politesse dans la foulée.

Pari à deux pneus

Nouvelle interruption quand Ambrose crève et répand des débris. Passage par les stands pour tout le monde et Keselowski, Bowyer, Kenseth et Stewart vont faire la pari de ne prendre que deux pneus. Ces quatre là vont remonter dans la hiérarchie, avec Stewart en tête au restart. Sauf que la stratégie ne fonctionne pas longtemps pour Smoke et Kyle Busch repasse en tête à 50 tours du but.

Le peloton s’énerve en vue de l’arrivée

Après un arrêt sous drapeau vert, Busch possède 5″ d’avance sur Harvick, mais Ambrose provoque encore une interruption. Restart (avec un Logano agressif sur Harvick !) et … drapeau jaune, Mark Martin est sorti. Comme on dit en Nascar, les drapeaux jaunes appellent les drapeaux jaunes. Il reste alors 20 tours.

Busch, Logano, Kahne sont aux avant-postes. La bataille fait rage un peu partout jusqu’au moment où Bowyer provoque une interruption. La fumée qui s’échappe de la Toyota 15 du MWR est importante, et on ne voit pas Bowyer sortir. Mais finalement, il s’extrait sans bobo de sa voiture. Nouveau restart à venir.

Hamlin et Logano se sortent

Logano, très chaud décidément tasse Stewart au restart. Busch prend la tête mais Hamlin et Logano repassent. Ces deux-là ont un contentieux depuis Bristol, et ce qui devait arriver arriva. Dans le dernier virage les deux voiture se touchent. Hamlin tape très fort à l’intérieur et Logano finit dans le mur extérieur. Kyle Busch gagne devant Dale Jr. et Kurt Busch.

Petite inquiétude pour Hamlin, transporté en ambulance. Le pilote de la Toyota 11 est toutefois sorti seul de sa voiture. Mais les affaires de Logano ne sont pas finies, car Stewart vient lui dire sa façon de penser après sa manoeuvre du dernier restart. Les mécanos séparent tout le monde.

Encore une arrivée incroyable. Vous serez tenus au fur et à mesure de l’état de santé de Denny Hamlin.

Crédit photo : Joe Gibbs Racing

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s