Essais GP2 Jerez – Jour 3 : Calado se place

C’est James Calado qui a signé le meilleur temps de cette journée à Jerez.

20130228-201722.jpg

Calado devant, Dillmann absent

Si Calado a ramené ART sur le devant de la scène, on regrette de ne pas avoir vu une nouvelle fois Tom Dillmann. Le Français, auteur des meilleurs temps lors des journées précédents n’a pas pris part à la session du jour.

Crédit photo : GP2

Essais F1 Barcelone 2 – Jour 1 : Webber devant

Au terme d’une séance pluvieuse, c’est Mark Webber qui a signé le meilleur temps de cette première journée de la deuxième session catalane. Hamilton et Vergne suivent.

Sorties et drapeaux rouges

Grosjean dans les graviers, Massa arrêté tout comme Gutierrez, qui a endommagé sa Sauber, la journée a été difficile pour les écuries. La piste humide de Barcelone était exigeante.

Mark Webber s’empare du meilleur temps devant Lewis Hamilton et Jean-Eric Vergne. Si le pilote Mercedes était crédité du meilleur temps à la pause, Webber a profité des conditions meilleures dans l’après-midi pour déloger l’Anglais de la première place.

Souci hydraulique chez Lotus

Journée compliquée pour Romain Grosjean et Lotus. Sorti de la piste sans bobo dans la matinée, le Français a néanmoins pu repartir.

Mais un souci hydraulique sur la E21 a empêché Grosjean d’effectuer une journée complète.

Polémique Lotus/RedBull

Après les échappements Williams/Caterham, ce sont les cartographies moteur de Lotus et RedBull qui ont fait parler d’elle. Les deux équipes se sont vues signifier par la FIA que leurs cartographies ne pouvaient être utilisées. Celles-ci auraient pu reproduire le phénomène des gaz d’échappements soufflés, pratique interdite. Les équipes ont donc dû revenir aux cartos de l’an passé. Lotus a annoncé que cela n’affecterait en rien les performances de sa voiture 2013.

20130228-200222.jpg

20130228-200247.jpg

20130228-200307.jpg

20130228-200334.jpg

20130228-200355.jpg

20130228-200410.jpg

20130228-200425.jpg

Crédit photo : Lotus, Williams F1 Team, Ferrari, McLaren, Caterham F1 Team

Canal + dévoile son équipe et ses programmes F1

Depuis le rachat des droits F1 par Canal +, les spéculations allaient bon train pour savoir qui serait aux commentaires et aux commandes des magazines. La chaîne a organisé une conférence de presse pour dévoiler son équipe ce matin.

20130228-103201.jpg

Des champions du monde comme consultants

On savait que Alain Prost était courtisé par la chaîne. Le quadruple champion du monde (dont on fête les 20 ans du dernier titre cette année !) fera bien partie de l’équipe F1 de Canal, mais pas en tant que commentateur. Il sera présent régulièrement dans l’émission du dimanche qui présentera les résumés et analyses des courses.
C’est Thomas Thouroude qui sera aux commandes de cette émission avec Margot Laffite et Jean-Louis Moncet comme consultant.

Autre recrue de renom, Jacques Villeneuve. Le champion du monde 1997 épaulera Julien Fébreau (L’Equipe) aux commentaires des courses.

La Grille comme mise en bouche

Diffusé avant les courses pour faire le point et connaître toutes les infos du week-end F1, le magazine « La Grille » sera animé par Thomas Sénécal accompagné de Franck Montagny et Laurie Delhostal pour les ITW sur la grille. 45′ pour découvrir la grille de départ, les infos des essais libres, et qualifs … tout ce qu’il faut savoir avant le départ.

On attend de voir tout ce beau monde dès le week-end du 17 mars pour le premier GP en Australie.

Crédit photo : Canal Plus

Force India choisit Adrian Sutil

EDIT 14h20 : Force India confirme Adrian Sutil comme deuxième pilote aux côtés de Paul Di Resta. L’écurie indienne justifie son choix par « l’expérience d’Adrian et ses liens historiques avec l’équipe » face à Jules Bianchi.

On attend encore la confirmation officielle de Force India, mais l’écurie indienne a donc décidé de titulariser Adrian Sutil dans le deuxième baquet aux côtés de l’Anglais Paul DiResta. Jules Bianchi, un temps pressenti, reste à pied pour l’instant.

20130227-190803.jpg

Le 2e baquet de Force India est pourvu

Sutil à l’expérience ?

Sutil avait l’avantage d’avoir piloté pour Force India entre 2008 et 2011. L’expérience de la course en F1 était il est vrai clairement du côté de l’Allemand. Ses déboires judiciaires n’ont donc pas jouer contre un retour en F1 de Sutil.

Face à cela, Bianchi avait comme atout son immense talent, démontré à maintes reprises dans les formules inférieures et lors des différents essais en 2012 et 2013 avec l’équipe indienne. Malheuresement cela n’a pas suffit.

Une bataille sous-jacente ?

Derrière ce choix, n’y a-t-il pas une bataille de motoriste ? Force India, motorisée par Mercedes, doit renouveler son contrat pour 2014 … Ou changer ! On avait évoqué un passage chez Ferrari, et la candidature de Bianchi était donc logique, le Français faisant partie de la Young Drivers Academy de Ferrari. Sutil est soutenu par Mercedes. Peut-on y voir un signe du futur choix du moteur 2014 ? À suivre.

Crédit photo : Force India

Volkswagen Golf GTI

La septième génération de la Golf GTI se dévoile. Au programme, deux versions GTI et GTI Performance.

20130227-111443.jpg

Le jeu des 7 erreurs

Pourquoi ces deux versions ? Car lorsque on lit les fiches techniques, entre la GTI de « base » et la version Performance, les différences sont minimes. Même base moteur, même boîte manuelle 6 rapports, mêmes trains roulants … On pourrait s’attendre à ce que la Performance joue le rôle d’une version RS500 pour la Focus RS, ou une version Cup chez Renault Sport. Il n’en est rien.

La Performance bénéficie de 10 ch de plus que la GTI classique (230 contre 220), des freins plus gros (340×30 à l’avant et 310×22 à l’arrière, contre 312×25 et 300×12 pour la GTI de base) … Et c’est tout !

Côté performances, la Performance devance symboliquement la GTI dans tous les domaines. 6″4 pour le 0 à 100 contre 6″5, et 4 petits km/h de plus en VMax (250 contre 246). Cherchez l’intérêt véritable … Ah si, la plage d’utilisation du 4 cylindres 2,0 l turbo est plus grande sur la Performance.

Que VW nous sorte une nouvelle Golf R avec 300 ch ou plus sous le capot et 4 roues motrices !

Deutsch qualitat

Comme toujours chez VW, la qualité de fabrication est au rendez-vous. On retrouve le traditionnel habillage tartan, immuable dans les GTI. La Golf 7e génération est proposée avec tout l’attirail classique des compactes sportives, jantes 17″, volant sport …

Commercialisation en mai, avec un prix de départ en Allemagne de 28.350€.

20130227-111459.jpg

Crédit photo : Volkswagen