Le Guide du rallye Monte-Carlo

A un peu plus de 15 jours du départ du rallye Monte-Carlo, voici le guide de l’épreuve avec le parcours détaillé ES par ES, les accès … toutes les infos dont vous avez besoin pour suivre au mieux la première manche du WRC 2013.

Première étape : Mercredi 16 janvier

ES1 : 9h03 : Le Moulinon – Antraigues (37,10 km)

Le parcours est un poil plus long que le tracé de l’an passé (36,87 km). Les concurrents entameront le Monte-Carlo par l’une des plus célèbres spéciales. Si le départ est relativement étroit, la principale difficulté reste le col de la Fayolle, surtout si la neige est au rendez-vous. La descente vers Antraigues est très variée.

ES2 : 10h21 : Burzet – St Martial (30,60 km)

Le morceau de bravoure de cette première journée. Le Burzet a fait et défait bien des situations (en 1973, des dizaines de pilotes sont restés bloqués dans la neige !). Comme en 2012, les voitures passeront par le Ray-Pic sur la D215. La neige est très souvent présente sur le plateau et si la « Burle » s’en mêle, attention. Sous-bois et plaques de glace seront les pièges à éviter pour les équipages à partir de Lachamp-Raphaël jusqu’à l’arrivée jugée à St Martial.

ES3 : 14h21 : Le Moulinon – Antraigues (37,10 km)

Idem ES1

ES4 : 15h39 : Burzet – St Martial (30,60 km)

Idem ES2

Deuxième étape : Jeudi 17 janvier

ES5 : 9h33 : Labatie d’Andaure – Lalouvesc (19,08 km)

Pour mettre les pilotes en condition, la première spéciale de cette deuxième journée emprunte des petites routes très souvent verglacées. Très technique, elle peut jouer des tours au lever du lit !

ES6 : 10h14 : St-Bonnet – St-Bonnet (25,45 km)

On se déplace toujours pour voir un passage dans St-Bonnet. Les voitures peuvent y atteindre 200 km/h lorsque la route est sèche. Au vu des conditions d’enneigement observées lors de certains essais en janvier, on peut espérer une route blanche pour cette année, à moins que le redoux s’en mêle. Les passages de ponts sont très nombreux, avec les pièges que cela comporte.

ES7 : 11h37 : Lamastre – Alboussière (21,72 km)

ES technique, rythmée qui va conclure cette journée lors du deuxième passage. Attention aux redescentes de cols.

ES8 : 14h50 : Labatie d’Andaure – Lalouvesc (19,08 km)

Idem ES5

ES9 : 15h31 : St-Bonnet – St-Bonnet (25,45 km)

Idem ES6

ES10 : 16h54 : Lamastre – Alboussière (21,72 km)

Idem ES7

Troisième étape : Vendredi 18 janvier

ES11 : 9h08 : St Jean en Royans – La Cime du Mas (33,19 km)

Un autre mythe du Monte-Carlo pour entamer la troisième étape. Le parcours évolue par rapport à 2012. L’an passé, on s’arrêtait avant Font d’Urle, après la montée du col de la Croix qui ne présente pas de difficultés particulières, sauf si la neige est au rendez-vous, puisque cette dernière ne se rencontre en général que dans le col. Aux pilotes de voir si ils privilégient les portions sèches ou pas. Cette fois, le tracé tourne au carrefour des Trois-Routes sur la D76 vers Lente, pour rejoindre une partie du tracé de l’ES12 de l’an passé (Cimetière de Vassieux – Col de Gaudissart). Au Carrefour des Autarets, les concurrents tourneront sur la D199 vers le col de Carri sur une route assez roulante. La fin de la spéciale ramène les équipages sur la Cime du Mas.

ES12 : 13h31 : St-Nazaire le Désert – La Motte Chalançon (22,11 km)

Spéciale absente l’an passé, le tracé s’élance depuis St Nazaire sur la D135, à l’assaut de plusieurs cols (Le Portail, La Vache et les Roustans). C’est donc une succession de montée-descente qui attend les concurrents. Attention aux plaques de givre qui pourraient rester dans les parties en sous-bois du début de l’ES. La fin du parcours passé le col des Roustans est en descente rapide vers Chalançon et les bois auront disparus.

ES13 : 15h29 : Sisteron – Thoard (36,70 km)

Le retour d’une légende ! Le parcours de Sisteron n’avait pas été emprunté depuis près de 10 ans. Ces 36 km sont toujours délicats à aborder car si le départ et l’arrivée sont en général secs, la montée vers le fameux col de Fontbelle (à 1304m d’altitude) et surtout sa descente sont souvents recouvertes de neige. Le choix des pneus est donc très important dans cette ES. Dommage par contre que le rallye ne poursuive pas ensuite vers le Corobin pour une autre ES.

Quatrième étape : Samedi 20 janvier

ES14 : 15h11 : Le Moulinet – La Bollène Vésubie (23,54 km)

On y est, le Turini se profile, et on y passera trois fois en plus. Si la spéciale ne présente pas de difficultés si la route est sèche, si la neige est là, le spectacle n’en sera que plus beau. La route reste assez large, jusqu’au sommet du Turini, avec le pif-paf droite-gauche avant la redescente vers la Bollène Vésubie. Une descente très longue, entrecoupée de nombreuses épingles qui mettra les freins à l’épreuve. L’histoire l’a montré : le Turini a fait souvent gagner le rallye. Rebelote en 2013 pour le troisième passage ?

ES15 : 15h54 : Lantosque -Lucéram (18,95 km)

Deux cols pour cette ES, la Porte et le col St-Roch qui précèdent une longue descente vers Lucéram. Le parcours est généralement étroit, mais souvent sec.

ES16 : 17h12 : Le Moulinet – La Bollène Vésubie (23,54 km)

Idem ES14

ES17 : 20h58 : Le Moulinet – La Bollène Vésubie (23,54 km)

Idem ES14-16. Ce sera le troisième passage au sommet du Turini, qui se disputera de nuit, même si cela n’est pas la fameuse nuit du Turini.

ES18 : 21h41 : Lantosque-Lucéram (18,95 km)

Idem ES15. Cette ES va conclure le rallye.

Les Accès

ES1-3 : La D122 est à privilégier pour voir les voitures sur les pentes de la Fayolle, mais attention aux embouteillages ! Sinon, au départ du Moulinon sur la D261, ou à l’arrivée à Antraigues, qui sera très, très courue.

ES2-4 : Si le départ et l’arrivée seront encore une fois à éviter, le passage à Lachamp-Raphaël attire toujours beaucoup de monde. On peut s’y rendre via la D122.

ES5-8 : D214 ou D276

ES6-9: Le départ et l’arrivée étant donnés à St-Bonnet, et donc bondés (accès par la D105, D121 ou D9), il pourrait être judicieux de se diriger vers St Julien-Molhesabate via la D441.

ES7-10 : Au départ et à l’arrivée ou à Gilhoc via la D238

ES11 : Le départ à St Jean est à éviter car il sera couru. On peut accéder au milieu de l’ES via la D199, ou au Carrefour des Trois-Routes via la D76. Le Carrefour des Autarets pourra être rejoint aussi via la D76 à partir de St Jean. L’arrivée à la Cime sera également bondée.

ES12 : Quasiment aucune route pour se rendre dans la spéciale, hormis la D627. Il faudra s’enfermer dans la spéciale.

ES13 : Si il y a bien une spéciale qui sera prisée en 2013, c’est bien Sisteron qui fait son retour. On peut se rendre à Authon, mais là encore, le mieux sera de s’enfermer dans l’ES notamment dans le col de Fontbelle. Attention toutefois, la spéciale avait déjà été annulée dans le passé à cause du trop grand nombre de spectateurs. Ne gâchez pas ce retour !

ES14-16-17 : Pour le Turini, l’accès via Peira Cava et la D2566 sera ultra bondé, mais reste le seul pour rejoindre le col, à moins de s’enfermer pour les trois passages. Le départ et l’arrivée aussi rassembleront une foule compacte.

ES15-18 : Au départ à Lantosque et à l’arrivée au-dessus de Lucéram, sinon via la D15 ou D2566 pour être au col St-Roch.

Les cartes de toutes les ES et autres documents pour le rallye sont disponibles ici

Rendez-vous sur blogautosport.wordpress.com pour le rallye dès le 15 janvier.

Neuville et Novikov chez M-Sport

Les rumeurs le laissaient entendre depuis hier, cette fois c’est confirmé, Thierry Neuville, mais aussi Evgeny Novikov seront titulaires chez M-Sport pour toute la saison. Les deux pilotes évolueront au volant des Ford Fiesta RS WRC du Qatar WRT. Premier rallye dès le Monte-Carlo !

ZapAuto 14/12

Vendredi, c’est ZapAuto. Pour ce nouveau volet, BMW et Porsche sont à l’honneur avec plusieurs vidéos montrant les dernières productions des firmes allemandes. En plus de la Porsche 911 991 GT3 Cup, on retrouve un tour sur le Nürburgring avec la BMW M135i.

Autre constructeur allemand en vue, Volkswagen, qui prépare activement le rallye Monte-Carlo avec sa paire de pilotes Ogier-Latvala. Le duo emmène la Polo R WRC à l’assaut des petites routes du sud-est de la France. La neige est au rendez-vous !

Pour finir, Toyota et la 86 vous feront vibrer dans de longues dérives de drift, et Jaguar fait chanter les proto F-Type ! Bon visionnage 🙂

Michel Disdier revient en ARCA dès ce week-end

20121214-095327.jpg

Anti-chambre de la division Nascar, l’ARCA accueille pour les essais hivernaux à Daytona deux Français. Michel Disdier, déjà apparu dans la discipline en 2008 et 2009, et un petit rookie, Julien Jousse, plus habitué aux protos du Mans qu’aux courses sur ovale.

Les deux Frenchies devront prouver lors de ce week-end de test sur l’un des plus célèbres ovales du monde qu’ils ont leur place au milieu des meilleurs pilotes de la discipline.

Crédit photo : Michel Disdier

Volkswagen en répétitions pour le Monte-Carlo

Deux vidéos pour montrer que ça bosse dur chez Volkwagen. Les Polo R WRC de Ogier et Latvala étaient en essais pré-Monte-Carlo, et ont rencontré la neige. On en attend pas moins pour le rallye !

Volkswagen présente sa Polo R WRC

20121208-230551.jpg

Après Citroën dans la semaine, c’est au tour de Volkswagen de présenter sa nouvelle arme pour lutter dans le WRC dès l’an prochain : la Polo R WRC

Une machine et des hommes

La présentation en Principauté de Monaco était attendue par tout le microcosme du WRC. À un peu plus d’un mois du Monte-Carlo, rallye d’ouverture du WRC 2013, Volkswagen a sorti ses armes. En premier lieu, la voiture.
Connue depuis plusieurs mois, aperçue de nombreuses fois en essais, la Polo R WRC n’est plus une surprise. L’Allemande présente un gabarit assez similaire aux Fiesta et DS3 qu’elle affrontera. Les nombreuses semaines de mise à l’épreuve de la mécanique et du châssis sont derrière l’écurie, et le podium est déjà un objectif pour VW au Monte-Carl’.

Côté pilotes, on connaissait depuis longtemps le duo Ogier-Latvala, chargé de mener VW face aux Hirvonen, Sordo, Ostberg et Loeb lorsque le champion du monde en titre sera au départ. Ogier, qui avait poussé Loeb dans ses retranchements en 2011, doit d’emblée montrer sur les routes monégasques en janvier qu’il est un prétendant au titre dès cette année. Latvala devra lui poursuivre sur sa bonne fin de saison 2012.

Enfin, on savait depuis hier que Andreas Mikkelsen serait le troisième pilote VW. Son programme officialisé aujourd’hui, débutera au Portugal.

Plusieurs autres pilotes, dont certains de la maison VW, étaient présents. On a pu voir Carlos Sainz, Juha Kankkunen, Markku Alen pour ne citer qu’eux.

RedBull bien présent et une version commerciale présentée

On s’en doutait depuis la présentation Citroën où RedBull avait quitté les flancs des DS3 WRC, la marque de boisson énergisante est bien le sponsor titre de Volkswagen.
La marque allemande a enfin dévoilé une version commerciale de la Polo R. 2500 exemplaires seront produits.

Crédit photo : Volkswagen