Johnson au 7e ciel, Hamlin s’éteint

Après une course de Martinsville fidèle à la tradition (11 interruptions), Jimmie Johnson l’emporte devant Kyle Busch et Kasey Kahne. Si Brad Keselowski sauve les meubles en prenant la 6e place, Denny Hamlin a perdu gros hier.

Un début de course incroyable de Hamlin

Dans un premier quart de course marqué par quelques sorties sans gros dommages ici, tant les vitesses sont réduites par rapport aux super speedways, l’homme à battre semble être clairement Denny Hamlin et sa Toyota de Joe Gibbs Racing. Malgré deux pénalités pour vitesse excessive dans les stands, Hamlin va à chaque fois remonter comme un avion dans le classement. La Toyota vole au-dessus du mile de Martinsville et rien ne semble pouvoir empêcher Hamlin d’aller cueillir une nouvelle victoire cette année. Rien ? Pas tout à fait …

Quand l’électrique s’en mêle

Alors qu’il se trouve dans le top 5, Hamlin voit sa Toyota en proie à des soucis électriques qui le coupent instantanément dans son élan. Et malgré ses tentatives pour switcher d’ « Ignition Box » (allumage pour nous francophones) rien n’y fait, le remède n’est que temporaire. La Toyota n°11 va s’arrêter piteusement au milieu de la piste, provoquant un nouveau drapeau jaune. Hamlin rentre au garage pour réparer mais le mal est fait, il vient sans doute de perdre le championnat cette année.

Car devant, c’est son rival Jimmie Johnson qui est en tête. Après une course la semaine dernière difficile, Johnson et la 48 de Hendrick sont sur l’un de leurs terrains de prédilection. Avec 6 victoires avant hier soir à Martinsville, Johnson est l’homme à battre. Il va encore le prouver.

Le baroud d’honneur de Keselowski

S’il est un pilote que l’on a peu vu durant les 3/4 de la course, c’est bien Brad Keselowski et sa Dodge n°2 de chez Penske. Mal qualifié sur un circuit qu’il n’apprécie pas, Keselowski va peu à peu remonter dans la hiérarchie grâce aux stratégies aux petits oignons de Paul Wolff son chef mécano. Et sur un nouveau drapeau jaune, Wolff intime à Keselowski de ne pas rentrer pour changer ses pneus. La Dodge mène donc, mais derrière lui, Jimmie Johnson est à l’affût.
Ayant l’avantage de ses enveloppes fraîches, Johnson ne va pas hésiter à jouer du spoiler avant pour pousser Keselowski, qui finira pas s’écarter sagement. Le dernier drapeau jaune causé par Earnhardt Jr. ne l’aidera pas plus. Il terminera 6e, alors que Johnson l’emporte au final (et égale Jeff Gordon avec 7 victoires à Martinsville) devant Kyle Busch auteur d’une formidable course, mais qui n’a jamais pu rivaliser avec Johnson ou Gordon à un moment pour la première place. Kahne est 3e.
Pour son retour, Dale Earnhardt Jr. a bien figuré, se plaçant longtemps dans le top 10, mais un accrochage avec Edwards à 10 tours du but l’a fait reculé au 21e rang.

Au général, Johnson prend le commandement du Chase. Un tournant possible dans cette fin de saison, mais Keselowski est au contact et les deux derniers circuits lui seront un peu plus favorables.

Les derniers tours de Martinsville

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s