Toro Rosso garde ses pilotes pour 2013

Une bonne nouvelle pour terminer cette journée, Toro Rosso F1 vient de confirmer qu’elle gardait ses deux pilotes pour 2013. Jean-Eric Vergne et Daniel Ricciardo seront donc encore dans les petites soeurs des RedBull pour 2013. L’assurance d’avoir donc au moins un pilote français en F1 en 2013.

Les annonces sur les transferts devraient s’accélérer à Abu Dhabi, où l’on espère une reconduction de Romain Grosjean chez Lotus F1 Team. Blogautosport sera à l’affut des dernières news. Restez connectés !

Alain Prost dans le projet GP de France au Castellet

20121031-114559.jpg

Avec le retrait du GP du New Jersey pour la saison 2013, Bernie Ecclestone est à la recherche d’un remplaçant, et la piste du GP de France au Castellet n’a jamais parue aussi chaude qu’aujourd’hui.

D’une part, l’argentier de la Formule 1 a en personne contacté les dirigeants du circuit il y a quelques jours pour leur signifier qu’une aide était possible, d’autre part l’équipe organisatrice du GP voit le renfort d’Alain Prost.
Le quadruple champion du monde français (85-86-89-93) déjà ambassadeur depuis quelques temps de Renault, vient apporter son aide au projet déjà bien avancé. Avec ses relations, des entreprises partenaires sont attendues pour finaliser un dossier que l’on pensait enterré lorsque le gouvernement a annoncé qu’aucune soutien ne serait apporté à un quelconque GP en France.

Prost aura un rôle d’ambassadeur, de promoteur et apporte son image. Une bonne nouvelle qui on l’espère pourrait se concrétiser dès Abu Dhabi, où Prost rencontrera Ecclestone samedi matin. On croise les doigts !

(Crédit photo : AFP)

Nico Hulkenberg rejoint Sauber en 2013

Secret de polichinelle depuis quelques jours, le transfert de Nico Hulkenberg de Force India vers Sauber est confirmé depuis ce matin. L’écurie suisse confirme l’arrivée de l’Allemand à compter de 2013.
Hulkenberg avait un temps été en vue pour reprendre le baquet menacé de Felipe Masse chez Ferrari, mais la reconduction du Brésilien avait fermé la porte. Mais beaucoup s’accordent à dire que Hulkenberg pourrait rejoindre la Scuderia par la suite.

Reste maintenant à confirmer qui sera le coéquipier de Nico chez Sauber, Kamui Kobayashi étant clairement sur la sellette. Un pilote « payant » pourrait prendre ce baquet assez convoité au vu des perfs des C31 cette saison.

Kimi Raïkkönen reste chez Lotus F1Team en 2013

C’est l’info de cette matinée, Kimi Raïkkönen prolonge chez Lotus F1Team pour la saison 2013. La reconduction du champion du monde 2007 ne faisait plus trop de doutes, tant ses résultats pour son retour en F1 ont impressionné. Le Finlandais a marqué des points dans toutes les courses, sauf en Chine, et reste encore mathématiquement en lice pour le titre mondial à 3 courses du but. L’écurie a posté une vidéo sur sa page YouTube ce matin.

Reste maintenant à savoir si Romain Grosjean sera encore le coéquipier de Raïkkö l’an prochain. On devrait le savoir très rapidement.

Johnson au 7e ciel, Hamlin s’éteint

Après une course de Martinsville fidèle à la tradition (11 interruptions), Jimmie Johnson l’emporte devant Kyle Busch et Kasey Kahne. Si Brad Keselowski sauve les meubles en prenant la 6e place, Denny Hamlin a perdu gros hier.

Un début de course incroyable de Hamlin

Dans un premier quart de course marqué par quelques sorties sans gros dommages ici, tant les vitesses sont réduites par rapport aux super speedways, l’homme à battre semble être clairement Denny Hamlin et sa Toyota de Joe Gibbs Racing. Malgré deux pénalités pour vitesse excessive dans les stands, Hamlin va à chaque fois remonter comme un avion dans le classement. La Toyota vole au-dessus du mile de Martinsville et rien ne semble pouvoir empêcher Hamlin d’aller cueillir une nouvelle victoire cette année. Rien ? Pas tout à fait …

Quand l’électrique s’en mêle

Alors qu’il se trouve dans le top 5, Hamlin voit sa Toyota en proie à des soucis électriques qui le coupent instantanément dans son élan. Et malgré ses tentatives pour switcher d’ « Ignition Box » (allumage pour nous francophones) rien n’y fait, le remède n’est que temporaire. La Toyota n°11 va s’arrêter piteusement au milieu de la piste, provoquant un nouveau drapeau jaune. Hamlin rentre au garage pour réparer mais le mal est fait, il vient sans doute de perdre le championnat cette année.

Car devant, c’est son rival Jimmie Johnson qui est en tête. Après une course la semaine dernière difficile, Johnson et la 48 de Hendrick sont sur l’un de leurs terrains de prédilection. Avec 6 victoires avant hier soir à Martinsville, Johnson est l’homme à battre. Il va encore le prouver.

Le baroud d’honneur de Keselowski

S’il est un pilote que l’on a peu vu durant les 3/4 de la course, c’est bien Brad Keselowski et sa Dodge n°2 de chez Penske. Mal qualifié sur un circuit qu’il n’apprécie pas, Keselowski va peu à peu remonter dans la hiérarchie grâce aux stratégies aux petits oignons de Paul Wolff son chef mécano. Et sur un nouveau drapeau jaune, Wolff intime à Keselowski de ne pas rentrer pour changer ses pneus. La Dodge mène donc, mais derrière lui, Jimmie Johnson est à l’affût.
Ayant l’avantage de ses enveloppes fraîches, Johnson ne va pas hésiter à jouer du spoiler avant pour pousser Keselowski, qui finira pas s’écarter sagement. Le dernier drapeau jaune causé par Earnhardt Jr. ne l’aidera pas plus. Il terminera 6e, alors que Johnson l’emporte au final (et égale Jeff Gordon avec 7 victoires à Martinsville) devant Kyle Busch auteur d’une formidable course, mais qui n’a jamais pu rivaliser avec Johnson ou Gordon à un moment pour la première place. Kahne est 3e.
Pour son retour, Dale Earnhardt Jr. a bien figuré, se plaçant longtemps dans le top 10, mais un accrochage avec Edwards à 10 tours du but l’a fait reculé au 21e rang.

Au général, Johnson prend le commandement du Chase. Un tournant possible dans cette fin de saison, mais Keselowski est au contact et les deux derniers circuits lui seront un peu plus favorables.

Les derniers tours de Martinsville

Vettel vainqueur sans contestation en Inde

Sebastian Vettel l’emporte sur le Buddh Circuit devant Fernando Alonso et Mark Webber. Le champion du monde en titre n’a jamais été inquiété et se rapproche encore un peu plus d’un 3e titre consécutif

On y a cru au départ

Et oui, au départ Mark Webber prend un envol impeccable et va titiller Vettel …. Pour finalement se ranger bien sagement derrière son leader. Fin de la course, Vettel va s’envoler pour aller remporter sa 4e course d’affilée et sa 5e victoire de la saison, malgré une petite alerte sur le fond plat à 10 tours de la fin.
Derrière, Webber est 2e dans le premier tour, et c’est Alonso qui réalise le bon coup en passant Hamilton. Le pilote Ferrari va aussi passer Button par la suite. 3e, l’Espagnol pense ne pas pouvoir faire mieux tant les RedBull sont au-dessus du lot. Schumacher va crever après un contact avec Vergne au premier virage, et passer encore un GP difficile. Le pilte Mercedes abandonnera même en fin de course.

Ravitaillements : signe de l’espoir pour Alonso

En tête, Vettel est seul au monde, surtout que les RedBull s’arrêtent après tout le monde. Après ces changements de pneus, Webber voit Alonso dans ses rétros. Mais jamais la Ferrari n’arrive à tenter le dépassement. Il faudra une panne de KERS sur la RedBull pour que l’Espagnol se débarrasse de Webber, et réduise l’écart avec Vettel au championnat. 7 points de perdus au lieu de 10, cela laisse l’espoir d’un 3e titre pour Alonso.

Webber va terminer 3e, menacé par Hamilton dans les deux derniers tours, mais le pilote McLaren sera trop court.
Button est 5e et signe le meilleur tour en course, Massa 6e devant Raïkkönen. Ces deux-là auront fait la course ensemble, mais l’étagement trop court de la boîte des Lotus n’aura pas permis au Finlandais de doubler. Même problème pour Grosjean face à Hulkenberg pour la 8e place. Senna complète le top 10.

Vettel possède désormais 13 points d’avance sur Alonso au championnat. Chez les constructeurs, RedBull écrase la concurrence et sera sans doute titrée dans une semaine !