Alonso gagne la bataille d’Angleterre par KO #f1

Fernando Alonso remporte GP de Grande-Bretagne après une lutte de toute beauté avec les deux Red Bull de Vettel et Webber qui complètent le podium. Lewis Hamilton termine 4e devant Massa.

Vettel se fait la belle

Un départ donné sur une piste humide par endroits qui va être favorable à Sebastian Vettel. Le champion du monde en titre va surgit de la 2e place pour subtiliser le « holy shot » à son coéquipier Webber. Derrière Alonso tentait se s’immiscer entre les Red Bull sans succès et Button passait Massa.
Hamilton et Schumacher réussissait un bon départ. Le pilote anglais se portait très vite aux côtés de Button, puis de Massa pour passer 4e à la fin du premier quart de la course.

Le premier gros évènement de ce GP va être l’accrochage de Schumacher avec une Sauber. L’Allemand sera pénalisé d’un stop&go de 10s, car le drive through sur cette piste n’était pas assez pénalisant.
Devant Vettel s’envolait petit à petit. Les pilotes repassaient très vite en pneus slicks, et le attaques allaient se multipier sur la deuxième partie de la course.

Ferrari et McLaren se rebellent face à Red Bull

Lors de chaque retour en piste après les arrêts aux stands, Hamilton, Alonso, Massa et Webber se dépassaient au gré de la fraîcheur de leurs enveloppes. Les positions se figeaient quelque peu avec Vettel largement devant Alonso et Hamilton, qui ont échangé par deux fois leurs positions, Webber, Button et Massa. Le dernier changement de pneus allait bouleverser une hiérarchie que l’on pensait fixée.
Sous la pression d’un Alonso en grande forme et qui enchaînait meilleur tour sur meilleur tour, Vettel stoppait en même temps que le pilote Ferrari. Arrêt aux stands perturbé pour le pilote Red Bull qui voyait Alonso repartir devant lui. Près de 11s de perdues lors de cet arrêt pour Vettel.
Pire pour le champion du monde, il repartait derrière Hamilton, nettement plus lent que lui. Alonso en profitait pour creuser un écart définitif. Pendant ce temps, Button effectuait son dernier arrêt, mais un souci de pistolet chez les mécaniciens de McLaren et une roue avant droite non fixée condamnait la course de l’Anglais. Un abandon qui ne fait pas l’affaire de Button au classement pilotes.

Devant Vettel et Webber se sont débarrassés finalement d’un Hamilton en proie à des soucis de consommation sur sa McLaren. L’Anglais voyait revenir Felipe Massa et lui fermait la porte dans le dernier virage pour sauver sa 4e place finale. Vettel a résisté jusqu’au bout à Webber (ou l’écurie a indiqué à Webber de maintenir l’écart …).
Alonso avait annoncé que Ferrari serait compétitive et que cette course était celle qu’il ne fallait pas manquer pour rester dans la course au titre mondial. Si l’Espagnol a tenu parole en remportant la 216e victoire de Ferrari en GP, les 2e et 3e des Red Bull, combinées aux circonstances de course, prouvent une nouvelle fois que l’écurie autrichienne est encore au-dessus du lot. La nouvelle réglementation des échappements soufflés a réduit l’écart. Mais un retour en arrière est envisagé par la FIA. Red Bull a perdu la bataille d’Angleterre, mais le championnat pilotes et celui des constructeurs ne semblent pas pouvoir échapper au taureau rouge.

Classement GP Grande-Bretagne