Canada #f1 : Button superbe vainqueur d’un GP fou fou

Au bout d’un GP fou fou, marqué par la pluie et une interruption de plus de deux heures, des dépassements à gogo, Jenson Button s’impose devant Sebastian Vettel longtemps leader, mais auteur d’une erreur dans le dernier tour. Hamilton, Alonso n’ont pas fini la course.

Hamilton écume le peloton, Vettel solide leader

Après un départ donné sous safety-car, Vettel conservait le bénéfice de sa pole devant les deux Ferrari de Alonso et Massa. Un Felipe Massa visiblement plus rapide que son coéquipier, mais cela n’a pas encouragé la Scuderia a demander à Alonso de laisser passer le Brésilien.
Derrière on retrouvait Webber et Hamilton qui s’accrochaient dès la première chicane. Webber perdait beaucoup de places. Hamilton repartait derrière Button et après un premier écart avec M.Schumacher, Lewis accrochait Jenson Button dans la ligne droite des stands en tentant de le doubler. Train arrière endommagé, Hamilton était contraint à l’abandon et était convoqué pour l’ensemble de son oeuvre devant les commissaires après le GP.
Button repassait par les stands avec l’entrée du safety-car (première d’une longue série) et chaussait les intermédaires. Une bonne idée pour l’Anglais, qui mettait la pression sur ses rivaux (de Vettel aux LRGP), qui en faisaient autant par la suite, au vu des temps canon du pilote McLaren. Mais son élan allait être brisé 20 minutes plus tard par la dégradation des conditions climatiques.

Plus de deux heures d’interruption avant la grande bataille

Si la décision de donner le départ sous safety-car était justifiée pour raisons de sécurité, pourquoi ne pas avoir interrompu la course plus rapidement dès lors que le temps s’est dégradé, et avoir laissé tourner le peloton derrière le SC si longtemps. Des tours de course ont été gâché.
Après le restart, Vettel menait devant un surprenant Kobayashi qui bénéficiait d’une bonne stratégie d’arrêts, et Massa. Alonso 9e, Button encore plus loin, on ne donne pas cher de ces pilotes pour la victoire finale. Surtout que Fernando Alonso partait à la faute après un contact avec Button. Un Jenson Button pénalisé d’un drive through.
Un pilote va alors allumer la mèche et déclencher une vague de dépassements ininterrompue dans le peloton jusqu’à l’arrivée. C’est M.Schumacher, toujours aussi efficace sous la pluie, qui effectue une remontée extraordinaire jusqu’à la deuxième place, doublant notamment dans le même dépassement Massa et Kobayashi. Le septuple champion du monde remontait sur Vettel, mais et le safety-car et le duo Button-Webber allaient couper l’élan de Schumi et provoquer un final époustouflant.

Une fin de course détonnante

Button, malgré ses péripéties, revenait à la faveur d’enveloppes plus fraîches et d’une McLaren diablement efficace dans les conditions s’améliorant dans cette fin de course. Lui et Webber remontaient un à un pour venir s’immiscer dans la lutte Schumacher-Vettel. Le safety-car entré au 60e tour allait jouer un rôle important puisque Button, Schumi et Webber se regroupaient. Après quelques échanges de places, le pilote McLaren réussit à s’échapper vers un final haletant. Webber doublait M.Schumacher pour ne plus lâcher la 3e place.
Vettel était alors solide leader, mais perdait tour à tour du temps. Personne n’osait imaginer que Button pouvait revenir, surtout que sentant la menace, Vettel réagissait en maintenant Button à plus d’une seconde. De quoi empêcher la McLaren d’utiliser le DRS dans les deux zones du circuit Gilles Villeneuve. Mais dans un dernier effort, Button se rapprochait suffisamment pour pouvoir déclencher son aileron dans l’avant-dernier tour.

Vettel craque sous la pression

A quelques virages du but, Button poussait Vettel à la faute et remporte ce fabuleux GP. Vettel 2e ne fait pas un mauvais résultat, mais pourra regretter son erreur. Webber 3e, malgré des difficultés de KERS et de downshifting, qui l’a contraint à un changement de volant, assure de gros points pour le championnat constructeur.
Schumacher termine 4e après un très belle prestation. Il devance Petrov et Massa qui a doublé Kobayashi sur la ligne pour la 6e place.

Si les ravitaillements n’ont pas jouer un rôle aussi importants que précédemment dans la saison, on le doit aux nombreuses interventions du safety-car. Button le vainqueur s’est arrêté 4 fois et a été pénalisé d’un drive through !!

Une grosse frayeur aussi pour l’un des marshalls lors de la dernière intervention du safety-car au 60e tour pour la sortie de Heidfeld. Alors qu’il ramassait des débris de carbone, le commissaire a glissé sur la piste au moment où une monoplace arrivait. Plus de peur que de mal au final !!

Classement GP du Canada

Publicités

Qualifs #f1 Canada : Vettel en pole malgré l’offensive rouge

Ferrari avait annoncé que Montréal serait un circuit qui correspondrait bien aux monoplaces rouges. Ce fut effectivement le cas depuis vendredi et les premiers essais libres et durant les deux premières parties des qualifications. Mais ce diable de Sebastian Vettel a soufflé la pole position aux deux pilotes de la Scuderia, qui démontrent toutefois que Ferrari revient fort depuis deux courses.

Red Bull VS Ferrari

Les deux premières parties des qualifs ont été dominées par les Ferrari. Alonso 1er en Q1, Massa 1er en Q2. On se disait que pour cette fois, les Red Bull n’auraient pas la pole
Mais dans l’ultime effort de Q3, le champion du monde en titre dépossédait Alonso et Massa de la timbale. Après sa visite approfondie des murs du circuit Gilles Villeneuve, vendredi, Vettel et Red Bull ont remis les pendules à l’heure. Les pilotes Ferrari ne peuvent rien se reprocher, même si Alonso aurait sans doute pu aller un poil plus vite lors de son dernier run.
Les Ferrari devancent Mark Webber, un peu en retrait de son coéquipier. Mais à noter encore une fois que Webber ne disposait pas du KERS. Il termine à 5 dixièmes de la pole, ce qui montre quand même que la deuxième Red Bull reste dans le coup.

McLaren et Mercedes en embuscade

Hamilton 5e, Button 7e. Les McLaren ne sont pas là où on les attendait. Les Mercedes de Rosberg (6e) et M.Schumacher (8e) se doivent d’être dans le coup en course, après des libres encourageants, mais avec des qualifs encore une fois pas à la hauteur. Enfin dans le top 10, on retrouve les deux Lotus-Renault.

Classement Qualifs Canada

Demain, dès 19h (France,) la course en live sur TF1 jusqu’à 20h, puis de 20h à 20h20 sur Eurosport (à cause du JT de TF1). Retour de la course dès 20h20 sur TF1. Le live-tweet dès 19h et le résumé juste après la course.